Jazz au Trésor : Freddie Redd - Shades of Redd

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la publication chez Avid Jazz de « Shades of Redd » du pianiste Freddie Redd, dans la série « Four Classic Albums ».

Jazz au Trésor : Freddie Redd - Shades of Redd
Freddie Redd - Shades Of Redd

Six mois après l‘enregistrement en quartet de la célèbre musique de la pièce « The Connection », toujours pour Blue Note, Freddie Redd (né à NYC, le 29 mai 1928) réunit un quintet pour mettre en boite sept autres compositions, dont deux (Melanie et Olé) deviendront des classiques. Mais parce que le précédent fit date pour le parfum de scandale accompagnant les musiciens jouant leur propre rôle de camés au théâtre, « Shades of Redd » se fit moins remarquer. Et pourtant, il s’agit probablement là du sommet artistique de cet étrange pianiste post-bop. À placer, au même titre qu’un Sonny Clark ou un Herbie Nichols, sur la même ligne de crête que les chefs d’œuvre de Horace Silver, Hank Mobley ou Lee Morgan.

La ligne de front à deux saxophones, Jackie McLean et Tina Brooks, eux aussi, de parfaits représentants des années d’or de Blue Note y est aussi déterminante que le paire rythmique Paul Chambers – Louis Hayes (ce dernier tout juste débarqué de Detroit) et bien sûr les compositions du leader. Il s’entend là comme un vent d’espoir, d’optimisme sur un monde meilleur à portée de mains. Avec souvent un parfum latin qui rode. Le jeu de piano de Freddie Redd, frappe aussi par sa concision et son refus de toute dramatisation.

Sept nuances de rouge, comme autant d’illuminations au zénith des notes bleues. Après avoir quitté New York pour s’installer à Copenhague et à Paris, Freddie Redd est revenu aux États-Unis en 1974, devenant un familier de la scène de San Francisco. Depuis 2011 il vit à Baltimore. À côté de « Shades of Redd », la réédition « Four Classic Albums » (Avid Jazz, dist. Socadisc) inclut « Get Happy », réalisé pour Metronome en Suède en 1956, « San Francisco Suite » enregistré en trio pour Riverside en 1957 et « The Connection » de février 1960.

Jackie McLean (saxophone alto)
Tina Brooks (saxophone ténor)
Freddie Redd (piano)
Paul Chambers (contrebasse)
Louis Hayes (batterie)
Enregistré le 13 août 1960 au Van Gelder Studio à Englewood Cliffs, NJ

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Freddie Redd : The Thespian

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Freddie Redd : Blues Blues Blues

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Freddie Redd : Swift

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Freddie Redd : Melanie