Jazz au Trésor : Eddie Sauter, Bill Finegan - The Sons Of Sauter-Finegan

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la publication de « The Sons of Sauter-Finegan », l’octet imaginé par Eddie Sauter et Bill Finegan.

Jazz au Trésor : Eddie Sauter, Bill Finegan - The Sons Of Sauter-Finegan
Eddie Sauter, Bill Finegan, © Fresh Sound

Avril 1952, deux vieux amis, Eddie Sauter and Bill Finegan, décident de s’associer pour monter et co-diriger une formation destinée à jouer leurs compositions et arrangements. Auparavant, Eddie Sauter avait écrit pour les orchestres de Ray McKinley et Benny Goodman et Bill Finegan pour ceux de Tommy Dorsey et Glenn Miller. Leur réunion créa une surprise et ils enregistrèrent leurs débuts à l’été 1952.

Le succès critique fut immédiat, George T. Simon écrivant ainsi dans Metronome qu’il s’agissait de « l’orchestre le plus passionnant apparu depuis des années. Ils ont tout : la musicalité, la modernité, une écriture novatrice et un intense feeling. En plus, c’est aussi captivant pour les oreilles que propice à réjouir les danseurs. ». Quand ils se décidèrent à aborder la scène, l’année suivante, l’accueil du public fut si enthousiaste que la plupart des musiciens décidèrent de s’y consacrer prioritairement.

Il y avait là d’excellents musiciens, mais la précision et l’exigence de l’écriture ne leur permettait pas toujours d’avoir suffisamment d’espace pour insuffler leur propre créativité à l’ensemble. Mais en 1955, le directeur artistique de RCA Victor, Jack Lewis, suggéra de moduler l’orchestre en plusieurs formations réduites, de manière à donner plus d’initiative à chacun avec des solos les mettant en valeur sur des arrangements « de tête » (sans la contrainte de partitions).

De fait, on sent les musiciens très en forme, particulièrement les cuivres. Les trompettistes Bobby Nichols et Nick Travis notamment, font preuve de beaucoup d’imagination, avec une belle autorité. De son côté Tony Russo confirme qu’il était alors une des plus belles promesses sur le trombone.

Les douze titres de l’album Fresh Sound« The Sons of Sauter-Finegan » sont complétés par quatre plages de l’album « Inside Sauter-Finegan », enregistré un an plus tôt, avec là aussi des formations réduites. Plus quatre autres présentant l’orchestre de Sauter-Finegan au grand complet dans « Concert in Jazz » enregistré en octobre 1954.

« The Sons of Sauter-Finegan »
Two Bats in a Cave
Procrastination
Back in Your Own Backyard
Bobby Nichols, trompette et bugle
Nick Travis, trompette et trombone à pistons
Sonny Russo, trombone, voix
Tommy Mitchell, trombone
Bill Finegan, piano, voix
Joe Venuto, marimba et vibraphone
Francis James, contrebasse
Mousey (Elder) Alexander, batterie
Enregistré à RCA Victor Studios, New York City, 15, 16 et 20 janvier 1955

« Inside Sauter-Finegan »
Finegan’s Wake
Nick Travis, trompette
Sonny Russo, trombone
Harvey Estrin, clarinette
Gene Allen, sax baryton
Ralph Burns, piano
Joe Venuto, marimba
Park Hill, guitare
Max Bennett, contrebasse
Mousey (Elmer) Alexander, batterie
Enregistré à RCA Victor Studios, New York City, 26 février1954

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Eddie Sauter, Bill Finegan : Two Bats In A Cave