Jazz au Trésor : Dorothy Ashby - In A Minor Groove

Une superbe association harpe-flûte, entre Dorothy Ashby et Frank Wess.

Jazz au Trésor : Dorothy Ashby - In A Minor Groove
Dorothy Ashby

Effet de machisme feutré ? On chercherait en vain dans le Dictionnaire du jazz la trace de Dorothy Ashby (1930-1986), à côté de celles du saxophoniste et clarinettiste Harold Ashby et du guitariste Irving Ashby… Pourtant elle fut une authentique pionnière sur son instrument, enregistrant à partir de 1956 une série d'albums qui lui valurent de figurer en 1962 au palmarès annuel du magazine Downbeat saluant les meilleurs musiciens de jazz.

Naturellement, formation classique oblige, elle fit ses premières armes en associant harpe et flûte, en l'occurence celle de Frank Wess. Originaire de Detroit, elle avait commencé par le piano, le saxophone et la contrebasse ! C'est en 1952, à 22 ans, qu'elle choisit de se consacrer à la harpe. Ses quatre premiers albums viennent d'être réédités par Avid Jazz (dist. Socadisc) : « Jazz Harpist » (1956 sur Regent), « Hip Harp » (1958 sur Prestige), « In A Minor Groove » (1958 sur New Jazz) et « Dorothy Ashby » (1961 sur Argo), rallongés en bonus d'une moitié de « Soft Winds » (1961 sur Jazzland).

Pour les trois premiers, elle partage les solos avec le flûtiste Frank Wess, mais c'est le batteur qui marque la différence pour faire de « In A Minor Groove » le plus attachant de la série, du fait de la présence de Roy Haynes (Ed Thigpen et Art Taylor l'avaient précédé). Deux compositions originales et six standards servent de thèmes à son dialogue avec Frank Wess, qui sortait d'un séjour de cinq années chez Basie pour donner là de belles lettres de noblesse à la flûte, instrument alors anecdotique dans le jazz.

Lorsqu'on l'interrogeait, à ses débuts, sur ses influences, Dorothy Ashby ne citait pas de harpiste mais une trilogie de pianistes : Oscar Peterson, Billy Taylor et George Shearing. Elle en a retenu l'évidence du swing et une mise en place parfaite sur un instrument qu'elle aborde parfois avec une logique de guitariste.

À côté de sa carrière de jazzwoman, durant les années soixante, Dorothy Ashby mena une émission de radio à Detroit et surtout une troupe de théâtre Noir en compagnie de son mari. Pour l'anecdote, on se souviendra qu'en 1976 Stevie Wonder fit appel à elle pour les séances du célébrissime «Songs In The Key Of Life»…

« In A Minor Groove »
Dorothy Ashby (harpe)
Frank Wess (flûte)
Herman Wright (contrebasse)
Roy Haynes (batterie)
enregistré à Hackensack, New Jersey, le 19 septembre 1958