Jazz au Trésor : Dexter Gordon - The Resurgence of Dexter Gordon

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition chez Fresh Sound de « The Resurgence of Dexter Gordon » un album de 1960, saluant le retour du saxophoniste après cinq années de silence forcé, juste avant sa signature chez Blue Note.

Jazz au Trésor : Dexter Gordon - The Resurgence of Dexter Gordon
Dexter Gordon, © Getty / Michael Ochs Archives

Dexter Gordon (1923-1990), un des géants du saxophone ténor. Au sens propre : il mesurait 1,98 mètre. Une voix majeure du bebop, au son énorme, une sorte d’acier inoxydable, qui influença aussi bien John Coltrane que Sonny Rollins. Et aussi la voix qui marqua de son empreinte le personnage principal du film « Autour de minuit » de Bertrand Tavernier.

Natif de Los Angeles, il s’installa à New York après un début de carrière à partir de 1940 au sein des big bands de Lionel Hampton, Fletcher Henderson ou Billy Eckstine. Il se retrouva plongé dans les fonds baptismaux du bebop dès 1944 avec Dizzy Gillespie et enregistra en leader dans la foulée pour les labels Savoy et Dial. De retour à Los Angeles fin 1946, c’est là qu’il se livra aux célébrissimes duels de ténor avec son collègue Wardell Gray. Jack Kerouac en témoigna d’ailleurs dans « Sur la route ».

Mais son addiction à l’héroïne allait lui valoir quelques déboires et il dut interrompre sa carrière lors de plusieurs incarcérations entre 1953 à 59. C’est à la sortie de cette période mouvementée qu’il enregistra chez Jazzland le justement nommé «The Resurgence of Dexter Gordon». On l’avait laissé adouci par l’influence du jazz de la West Coast, on le retrouve préparant un retour fracassant pour une série de chefs d’œuvre sur le label Blue Note, entre 1961 et 64 (dont les deux premiers, « Doin’ Allright » et « Dexter Calling » sont conjointement réédités dans le même double CD par Frsh Sound). En octobre 1960, Dexter Gordon vit encore à Los Angeles et s’apprête à s’installer à New York avant de déménager en Europe. Ce que l’on entend dans « The Resurgence », et qui rend cet enregistrement précieux, c’est le moment précis de sa mue personnelle et sylistique : plus rien ne serait comme avant, l’avenir lui appartenait à nouveau…

Home Run
Dolo
Lovely Lisa
Affair in Havana
Martin Banks (trompette)
Richard Boone (trombone)
Dexter Gordon (saxophone ténor)
Dolo Coker (piano)
Charles Green (contrebasse)
Lauwrence Marable (batterie)
Enregistré à Los Angeles, le 13 octobre 1960

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Dexter Gordon : Home Run

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Dexter Gordon : Dolo

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Jazz au tresor Dexter Gordon 28 3 2018

À ÉCOUTER

OPEN JAZZ - Dexter Gordon : Affair in Havana