Jazz au Trésor : Buddy Collette - Swinging Sheperds

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition chez Fresh Sound des « Swinging Shepherds » de Buddy Collette, deux mises en scène de la flûte dans le jazz de la West Coast, en 1958 et 59.

Jazz au Trésor : Buddy Collette -  Swinging Sheperds
Buddy Collette, © Getty / Tom Copi

Une sorte de congrès de flûtistes sur la West Coast, que ce rassemblement de bergers swingants. Deux témoignages de l’entreprise de Buddy Collette et ses « Swinging Shepherds » rassemblés en un seul CD par le dénicheur de trésors de Fresh Sound.

Une approche de l’instrument tout sauf bucolique ! En compagnie de Bud Shank, Paul Horn et Harry Klee, Buddy Collette propose un nouveau concept : un ensemble chaud et boisé de quatre flûtes avec section rythmique. Jusque là, la flûte n’avait guère été utilisée dans le jazz en dehors de quelques solos. L’apport des Swinging Shepherds, avec leurs arrangements pour quatuor de flûtes, tend à prouver que l’instrument n’est pas un handicap mais que tout repose simplement sur celui qui en joue.

Et ici, la complémentarité des tessitures au sein du quatuor, du piccolo à la flûte basse, dégage des espaces de jeu insoupçonnés. Sur la première séance, c’est carrément la section rythmique de l’orchestre de Nelson Riddle, qui vient assurer la pulsation. Sur la seconde, centrée sur les musiques de film, Buddy Collette a convoqué un casting qui ressemble à la quintessence du swing hollywoodien : Jim Hall, Red Mitchell et Shelly Manne viennent épauler le pianiste Bill Miller.

Après la présence de quelques solos de Wayman Carver chez Chick Webb en 1937, la véritable histoire de la flûte dans le jazz avait commencé en 1954. Herbie Mann et Frank Wess sur la Côte Est, Bud Shank sur la Côte Ouest avaient ouvert la voie et c’est en 1957 que la flûte fut considérée comme un instrument à part entière dans les référendums de la revue DownBeat. Et avant de monter ce groupe à quatre flûtistes, Buddy Collette avait brillé chez Chico Hamilton, ouvrant la voie à Eric Dolphy après son départ.

Tasty Dish   Short Story   The Four Winds Blow
« Buddy Collette and HisSwingingShepherds » (Mercury)
Buddy Collette, Bud Shank, Paul Horn (flûte, flûte alto, piccolo)
Harry Klee (flûte, flûte alto, flûte basse)  
Bill Miller (piano)  
Joe Comfort (contrebasse)  
Bill Richmond (batterie).
Enregistré à Hollywood, les 5 et 7 mars 1958 

Laura
« Buddy Collette and His Swinging Shepherds at the Cinema » (Mercury)
Buddy Collette, Bud Shank, Paul Horn (flûte, flûte alto, piccolo)
Harry Klee (flûte, flûte alto, flûte basse)
Bill Miller (piano)
Jim Hall (guitare)
Red Mitchell (contrebasse)
Shelly Manne (batterie).
Enregistré à Hollywood, le 10 janvier 1959