Jazz au Trésor : Bobby Jaspar - Early Years

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la réédition chez Fresh Sound des « Early Years » du saxophoniste et flûtiste belge Bobby Jaspar, entre 1947 et 1951.

Jazz au Trésor : Bobby Jaspar - Early Years
Bobby Jaspar

Bien avant de tenter sa chance à New York entre 1958 et 61 (il y décèdera en 1963), Bobby Jaspar apparut sur la scène musicale de Liège au sein d’une génération qui comptait Toots Thielemans, Jacques Pelzer, René Thomas, Francy Boland ou Sadi… Ses jeunes années, à commencer par ledélicieux  groupe The Bob Shots sont aujourd’hui rassemblées par Fresh Sound.

The Bob Shots fut l’un des tout premiers orchestres européens à jouer bebop dès 1947. En mai 1949, ils partagèrent d’ailleurs la scène du Festival de Paris avec Charlie Parker, Miles Davis et Tadd Dameron… Le saxophoniste américain Don Byas, qui résidait alors en Belgique, leur servit de mentor. Un an plus tard, Bobby Jaspar rencontra Lucky Thompson qui s’avéré une influence décisive sur son jeu de sax ténor. À son arrivée à Paris en 1950, les sonorités de Warne Marsh et de Stan Getz seront également déterminantes pour qu’il développe sa propre voie : « Un travail sur le son pur, comme celui de Stan Getz, me semble préférable à une imitation vouée à l’échec du style des saxophonistes noirs », confia-t-il à l’époque.

Avant de s’appeler les Bob Shots, la première formation de Bobby Jaspar, en 1943, fut un quartet où il jouait de la clarinette avec Pierre Robert (guitare), Charles Libon (contrebasse) et André Putsage (batterie, le Swingtet Pont d’Avroy. C’est en 1944, parce que deux des membres du groupe s’appelaient Robert (Jaspar et le guitariste), qu’ils prirent le nom de Bob Shots et devinrent très vite la formation la plus en vue du jazz en Belgique. Mais le guitariste fut déporté en Allemagne à l’été 44. En janvier 1945, Bobby Jaspar, tout juste 18 ans, fila à Bruxelles, à l’Hôtel Cosmopolite, pour son premier engagement professionnel comme clarinettiste avec le pianiste Vicky Thunus. Un acétate fut enregistré qui témoigne de ses premiers pas. 

Dans la foulée, c’est toujours à Bruxelles, que Bobby Jaspar rencontra le vibraphoniste Sadi, présenté alors comme le « Lionel Hampton européen ». Quelques mois plus tard, à la Libération, Pierre Robert réapparut à Liège et les Bob Shots purent reprendre leurs activités, le quartet d’origine s’adjoignant les services de deux anciens membres du groupe Session d’une Heure, Jacques Pelzer (sax alto) et Jean-Marie Vandresse (piano). Après une flopée de concerts où ils jouaient pour des danseurs, ils furnet fascinés par l’arrivage des premiers disques de Charlie Parker et adoptèrent le langage du bebop pour une première session d’enregistrement, le 10 février 1947.

Bobby Jaspar brillera ensuite sur la scène parisienne et eut l’occasion d’enregistrer avec le trio d’Henri Renaud, avant de partir à Tahiti pour un engagement de plusieurs mois en compagnie de Maurice Vander… Sa notoriété était déjà établie et il tenterait l’aventure new-yorkaise en mars 1956. Il y épousera une certaine Blossom Dearie !

  • Oop Bop Sh' Bam

The Bob Shots
Jean Bourguignon (trompette)
Bobby Jaspar (clarinette, sax ténor)
Jacques Pelzer (sax alto)
Jean-Marie Vandresse (piano)
Pierre Robert (guitare)
Charles Libon (contrebasse)
André Putsage (batterie)
Enregistré à Bruxelles, 10 février 1947
(78 t. Olympia 5302)

  • Jack The Hipster

The Bob Shots
Jean Bourguignon (trompette)
Bobby Jaspar (sax ténor)
Jacques Pelzer (sax alto)
Pierre Robert (guitare)
Francy Boland (piano)
Sadi (vibraphone)
Georges Leclercq (contrebasse)
John Ward (batterie)
Enregistré à Paris, 16-17 mai 1949
(78 t. Pacific 2323)

  • Bobby's Beep
  • How About

Bobby Jaspar Quartet
Bobby Jaspar (sax ténor)
Henri Renaud (piano)
Pierre Michelot (contrebasse)
Pierre Lemarchand (batterie)
Enregistré à Paris, novembre 1951
(78 t. Vogue 5097)

  • Don't Be That Way

Orchestre du Cosmopolite
Bobby Jaspar (clarinette)
Vicky Thunus (piano)
Oscar Arvedson (guitare)
Paul Dubois (contrebasse)
JeanPierre Ackermans (batterie)
Enregistré à Bruxelles, Hôtel Cosmopolite, janvier 1945
(Acetate Continental)