Jazz au Trésor : American Epic

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, la publication chez Sony d’un coffret de 5 CD reprenant la bande son du documentaire « American Epic ».

Jazz au Trésor : American Epic
American Epic

“American Epic” est un documentaire produit par Robert Redford, Jack White et T Bone Burnett. Il vient d’être présenté sur la chaine américaine PBS et sera diffusé sur Arte TV à la mi-septembre. Ce film est consacré à l’histoire de la musique moderne américaine depuis ses origines de 1920 à nos jours. De nombreux invités prestigieux entourent Jack White, mais aussi des inconnus qui ont contribué à la richesse de cette musique. Sony publie une « somme » en réalisant en 5 CD thématisés et un livret de 100 pages une anthologie des musiques populaires américaines, pour l’essentiel de 1920 à 1950. Le 18 juin, Third Man Records (dist. La Baleine) en proposera une version en 8 vinyles (7 vinyles simples et 1 triple).

Le film est un documentaire-fleuve en trois parties. Avant de trouver aujourd’hui sa version définitive, il avait été montré dans divers festivals depuis deux ans, comme « work in progress ». Il est coproduit par les musiciens Jack White et T-Bone Burnett ainsi que le comédien Robert Redford. Réalisé par Bernard MacMahon, il raconte l'histoire de la naissance du l'industrie du disque depuis les années 20 aux Etats-Unis, quand les morceaux des premiers musiciens folk, blues ou gospel furent gravés sur microsillons grâce à un studio technique simple à installer.

Pour Robert Redford, cette opportunité donnée à des artistes au départ anonymes d’enregistrer leur musique, là où ils vivaient, à travers tout le pays, fut un signe fort de démocratie culturelle. Pour se renouveler, les maisons de disques et les radios durent quitter leurs studios des métropoles pour explorer le pays à la recherche de nouveaux talents. C’est toute une série de cultures communautaires qui se virent ainsi documentées, leur somme devenant un tout d’une richesse insoupçonnée, la diversité devenant la marque d’une créativité populaire en plein dynamisme. Chanteurs country des Appalaches, guitaristes blues du Delta du Mississippi, gospel des preachers du Sud, violonistes cajuns de Louisiane, groupes latinos de la frontière mexicaine, percussionnistes indiens de l’Arizona, musiciens hawaïens… Le temps d’un autoportrait musical de l’Amérique dans sa diversité assumée. Le coffret réunit ces documents d’archives en cinq chapitres géographiques : The Southeast / Atlanta / NYC, East Coast / The Midwest / The Deep South and The West.

Dans quelques semaines, un versant musical contemporain, An American Epic session, accompagnera le documentaire et la publication de ce coffret d’archives musicales. On y verra des musiciens d'aujourd'hui reprendre des titres d'époque sur instruments d'époque, et surtout avec le système d’enregistrement de l’époque. Ont participé au projet : Alabama Shakes, The Americans, Ana Gabriel, Ashley Monroe, The Avett Brothers, Beck, Bettye LaVette, Bobby Ingano, Elton John, Frank Fairfield, Jerron “Blind Boy” Paxton, Los Lobos, Lost Bayou Ramblers, Nas, Pokey LaFarge, Raphael Saadiq, Rhiannon Giddens, Steve Martin et Edie Brickell, Taj Mahal, Jack White, Willie Nelson et Merle Haggard.

Mots clés :