Jazz au Trésor : Al Caiola & Don Arnone - Great Picking

Fresh Sound ressort deux albums du totalement méconnu guitariste Al Caiola, cette fois en compagnie de son confrère Don Arnone. « Great Pickin’ » et « Soft Guitars »… tout est dit !

Jazz au Trésor : Al Caiola & Don Arnone - Great Picking
Al Caiola ©youtube

À ÉCOUTER

Al Caiola & Don Arnone : Caravan du 10 Octobre 2016

À ÉCOUTER

Al Caiola & Don Arnone : Lover Come Back To Me du 11 Octobre 2016

À ÉCOUTER

Al Caiola & Don Arnone : On The Alamo du 12 Octobre 2016

À ÉCOUTER

Al Caiola & Don Arnone : Stompin’ at the Savoy

Un quart de siècle à jouer quotidiennement dans les studios de télévision new-yorkais et à accumuler les séances de studio dans l’anonymat du guitariste qui peut tout jouer, ça vous laisse peu de temps pour mener une carrière personnelle. Après ses deux albums de 1955 ressuscités il y a quelques mois, qui avaient fait l’objet d’une première chronique dans Open Jazz en mai denier, Al Caiola (né en 1920) enregistra deux autres albums cultes en 1960 et 62 en compagnie de son confrère Don Arnone, lui aussi requin de studio. Fresh Sound les réédite en un seul CD, sous le titre « Mr. Guitar and Mr. Y », comme pour souligner le fait qu’il s’agit de deux quasi inconnus exhumés des limbes.

Si « Soft Guitar » (1962) relève d’un jazz de chambre ostensiblement feutré (deux guitares, harpe et contrebasse), la formation et les timbres réunis dans « Great Pickin’ » (initialement publié sur le label confidentiel Chancellor) restituent un swing qui n’a pas pris une ride, incisif, percutant et délicieusement insolite lorsqu’un quatuor vocal ou les cloches des percussions vient s’inviter entre les cordes. Au passage, l’on y croise le rare accordéon d’Art Van Damme, le vibraphone d’Eddie Costa ou la contrebasse de George Duvivier économe de chaque note…

« Great Pickin’ »
Al Caiola, Don Arnone (guitares)
Phil Bodner (clarinette, flûte, sax alto, sax ténor)
Art Van Damme (accordéon)
Eddie Costa (piano, vibraphone, cloches)
Dick Hyman (piano)
Phil Kraus (vibraphone, percussion)
George Duvivier (contrebasse)
Bobby Rosengarden (batterie)
Plus un quatuor vocal sur quelques titres
Enregistré à New York, 1960