Jazz au Trésor : Stanley Turrentine - Let It Go

La séquence des perles et des inédits ressortis de l’oubli. Cette semaine, un album de Stanley Turrentine en quartet, « Let It Go », enregistré pour Impulse en 1966.

Jazz au Trésor : Stanley Turrentine - Let It Go
Stanley Turrentine, © Getty / Tom Copi

Dans son excellent blog JazzWax, le critique américain Marc Myers attirait notre attention sur cet album du saxophoniste en compagnie de l’organiste Shirley Scott.

Sur cet album, enregistré pour Impulse en avril 1966, on retrouve le bassiste Ron Carter et le batteur Mack Simpkins. Mais ce qui est fondamental, c’est que Stanley Turrentine et Shirley Scott étaient mariés à l'époque, et que cela s’entend. Le couple semble mener sur chaque morceau une conversation musicale comme s’ils jouaient dans leur salon.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Stanley Turrentine a appris à jouer du saxophone avec son père, sa plus grande influence. Se décrivant comme « un vieux jeune homme », Stanley Turrentine a grandi en écoutant les orchestres Noirs et leurs saxophonistes vedettes des années 1930. L’autorité naturelle avec laquelle il s’exprime vient de sa fréquentation de saxophoniste majeurs tels que Don Byas, Illinois Jacquet, Ben Webster, Lester Young et Coleman Hawkins.

Née à Pittsburgh (5 avril 1934), Stanley Turrentine a grandi dans une famille de musiciens. Son père, Thomas Turrentine Sr., était saxophoniste au Savoy Sultans d'Al Cooper, sa mère jouait du piano stride et son frère aîné, Tommy Turrentine, devint trompettiste. Stanley a commencé à jouer professionnellement dans des groupes de R&B à la fin des années 40 et 50, comme celui d’Earl Bostic. Sa formation musicale s’est déroulée alors qu’il effectuait son service militaire au milieu des années 50. Il a ensuite rejoint le groupe de Max Roach et a poursuivi sa carrière dans le jazz.

Shirley Scott est née à Philadelphie en 1934 et a étudié la trompette et le piano avant de passer à l'orgue et d'enregistrer à la fin des années 1950 avec Eddie "Lockjaw" Davis. Elle a épousé Turrentine en 1960 et le couple a divorcé en 1971. Pendant leur mariage ils ont chacun enregistré sur les albums de l'autre, créant un son singulier, les inflexions R&B du saxophone de Turrentine interagissant avec l'orgue de Shirley Scott sur le mode du « je te l’avais dit »… C’est de cette union musicale privilégiée que témoigne le bien nommé « Let It Go ».

Stanley Turrentine est décédé en 2000 et Shirley Scott est décédée en 2002.

  • Let It Go
  • On a Clear Day You Can See Forever
  • Deep Purple
  • Good Lookin' 

Stanley Turrentine, saxophone ténor
Shirley Scott, orgue
Ron Carter, contrebasse
Mack Simkins, batterie
Enregistré à Englewood Cliffs (NJ), 6 avril 1966

  • Ciao, Ciao

Stanley Turrentine, saxophone ténor
Shirley Scott, orgue
Ron Carter, contrebasse
Mack Simkins, batterie
Enregistré à Englewood Cliffs (NJ), 15 avril 1966