J.C. Hopkins Biggish Band - New York Moment

Le J.C. Hopkins Biggish Band, qui se produit régulièrement au légendaire et historique Minton's Playhouse, publie “New York Moment” avec cinq vocalistes, une machine à swing et des solistes chauffés à blanc.

J.C. Hopkins Biggish Band  - New York Moment
J.C. Hopkins Biggish Band, © mintonsharlem.com

Groupe difficile à classer, le J.C. Hopkins Biggish Band (un petit big band ou un grand combo de jazz) est un ensemble de swing avant-gardiste qui se produit régulièrement au Minton's Playhouse historique tous les samedis soirs depuis plusieurs années. Le titre de “New York Moment”, le dernier opus de J.C. Hopkins, est ainsi décrit par le compositeur : "On dit qu'une minute new-yorkaise n'est en réalité qu'une seconde, une fraction de seconde même… Alors qu'un New York Moment transcende le temps et est le signe que le temps s'arrête. C'est par exemple quand le trompettiste joue une mélodie jaillie d'un autre monde, ou quand le saxophoniste gémit comme un canard sauvage créant un sentiment de tumulte dans un monde déjà tumultueux ; ou quand le chanteur chante juste les bonnes notes alors que le groupe pose un accord luxuriant. Et là, c'est si beau que cela résonne au plus profond de votre âme".

Son nouvel enregistrement, “New York Moment”, présente les originaux de J.C. Hopkins et les arrangements du saxophoniste ténor Drew Vandewinkle. Cinq chanteurs apparaissent ici ou là. Nico Sarbanes, qui est également un excellent trompettiste, est à l'honneur sur les titres uptempo We Can Change The World et Lulu (avec un solo de trompette particulièrement mémorable sur ce dernier) et partage le chant avec Joy Hanson sur les chansons d'amour Beguiled et What Would You Say. On peut également entendre Joy Hanson sur la chanson sensuelle et calme The Wonderful Things To Come et la ballade Close Your Eyes. Vanisha Gould ajoute à l'atmosphère de fête de la Nouvelle-Orléans de One Of Those Days avec son chant jubilatoire et met beaucoup d'émotion dans Sublime Beauty. Shawn Whitehorn met en valeur la chanson d'amour Oh, Kitty au tempo moyen tandis que Alicyn Yaffee excelle dans le blues The Children Will Lead Us. Le Biggish Band a également l'occasion de se faire remarquer avec une version instrumentale de Better Git It In Your Soul de Charles Mingus… 

J.C. Hopkins a quitté sa ville natale de San Francisco en 2000 pour s'installer à Brooklyn où il a rapidement formé le JC Hopkins Biggish Band. Sa vocaliste était à l'origine la chanteuse Norah Jones, alors inconnue ! Après son succès phénoménal, une longue liste d'autres grandes chanteuses de jazz lui a succédé, dont Madeleine Peyroux, Queen Esther, Jazzmeia Horn, Alicia Olatuja et Brianna Thomas. 

Hopkins, dont la chanson Dreams Come True a été enregistrée en duo par Willie Nelson et Norah Jones, a enregistré son premier album avec son groupe, Underneath A Brooklyn Moon, en 2005. “Meet Me At Minton's” de 2017 (où l’on retrouve Jon Hendricks, Andy Bey et Jazzmeia Horn) célèbre la longue résidence du Biggish Band le samedi soir au Minton's Playhouse, le club historique où les jam-sessions du début des années 1940 avec Dizzy Gillespie, Thelonious Monk et d'autres ont contribué à former le bebop. Hopkins est également le programmateur musical de longue date du Minton.
(extrait du communniqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Joy Hanson, Nico Sarbanes, Vanisha Gould, Shawn Whitehorn et Alicyn Yaffee (voix)
J.C. Hopkins (piano)
Nico Sarbanes (trompette)
Walter Cano (trompette)
Beserat Taffesse (trombone)
Julian Pressley (sax alto)
Drew Vandewinckle (arrangeur et sax ténor)
Jason Marshall (sax baryton)
Kaisa Maenshivu (contrebasse)
Evan Hyde (batterie)