Humair, Blaser, Känzig, single Les Oignons de l' album "1291"

Samuel Blaser s’associe à deux autres légendes suisses de la scène jazz internationale : le batteur Daniel Humair et le bassiste Heiri Känzig. “1291” est un hommage à leur pays natal, fondé en 1291 sur la prairie du Grütli par les trois cantons primitifs. Sortie le 28 août chez Out Here.

 Humair, Blaser, Känzig, single Les Oignons de l' album "1291"
Samuel Blaser, Daniel Humair, Heiri Känzig, © Alex Troesch

Daniel Humair: Au cours de mon parcours de musicien, j’ai souvent eu l’occasion d’être membre de trios sans piano, sans guitare ou autre instrument remplissant l’espace sonore et permettant une plus grande largeur orchestrale. Notre trio nous offre, par l’originalité de la formule trombone-basse-batterie, un nouveau challenge qui nous premet d'apporter à chaque prestation des éléments créatifs et surtout, un grand plaisir de jeu et d’écoute.  Cet enregistrement témoigne  de nos ambitions et de notre plaisir de « jazzer »  ensemble, aussi bien en interprétant des pièces connues de la Nouvelle Orléans, des mélodies pas forcément destinées à l’improvisation ou des compositions originales made in Helveticus.

Samuel Blaser: L’idée de créer ce trio est venue lors d’un concert avec Daniel et Heiri à Lausanne au printemps 2019. Aussitôt formé, notre trio a commencé à tourner et l’enregistrement a suivi naturellement. La formule trombone-basse-batterie a  toujours été pour moi un réel challenge mais la superbe section rythmique de ce trio me permet enfin de jouer librement. Le ronronnement rythmique créé par Daniel et Heiri me propulse vers de nouveaux paysages sonores. C’est un honneur de pouvoir créer de la musique avec deux des plus grandes légendes du jazz suisse.

Heiri Känzig: La première fois que j’ai joué avec Daniel Humair, c'était à Bellinzona en 1991 pour la célébration des 700 ans de la Suisse avec John Scofield, Franco Ambrosetti et George Gruntz entre autres. Près de 30 ans plus tard, j’enregistre notre premier album « 1291 » avec Daniel, en compagnie de Samuel. Cet album a été enregistré dans une atmosphère détendue, inspirée et pleine de créativité étincelante. Cette expérience partagée nous relie sur trois générations et nous permet d'interpréter des morceaux comme le Cantique suisse ou la célèbre chanson folklorique « Guggisberg ».
(extrait du communiqué de presse)

Samuel Blaser (trombone)
Heiri Känzig (contrebasse)
Daniel Humair (batterie)