Hommage à Arthur Blythe

Disparition lundi 27 mars 2017 du saxophoniste Arthur Blythe.

Hommage à Arthur Blythe
Arthur Blythe - Illusions

Arthur Blythe (07 mai 1940, Los Angeles - 27 mars 2017)

A la place du trombone qu'il réclame, sa mère lui offre un alto. Il étudie à San Diego avec l'altiste Kirkland Bardford et David Jackson. Il écoute Harold Land, joue dans l'orchestre de son lycée et prend goût à la musique populaire tout en restant fidèle à Earl Bostic, mais aussi à Benny Carter et Tab Smith. Il joue une première fois chez Horace Tapscott (et s'essaie au soprano). Parallèlement, il se produit avec Owen Marshall, au sein du Spiritual Services Orchestra du trompettiste Kylo Kylo et avec le New Jazz Quintet de l'altiste Lattus McNelly.

Avec Azar Lawrence - rencontre décisive - il enregistre "Bridge Into The New Age".

Après que Chico Hamilton l'a entraîné du côté du jazz-rock, il collabore avec Steve Reid (1976) puis rejoint Lester Bowie, joue dans la formation de Gil Evans en 1979, dans le "Special Edition" de Jack DeJohnette et fonde "In The Tradition".

C'est un retour aux sources de bop qu'effectue Arthur Blythe, mais avec un sens aigu du groove. Sa sonorité est puissante et chaleureuse, pleine et sinueuse, d'une grande richesse mélodique. Son phrasé, moderne, inspiré de celui de Coltrane et de Dolphy, s'enracine pourtant ans la tradition, de Johnny Hodges à Benny Carter. Il mêle un tempérament lyrique hérité du blues et du gospel la virtuosité instrumentale et les recherches acoustiques de sa génération (sa fougue fait parfois penser à un mix improbable de Pharoah Sanders et de David Sanborn) sans jamais se départir d'un swing aussi percutant qu'élaboré, proche de celui de Jackie McLean. Revendiquant l'héritage des courants multiples de la musique noire, il semble vouloir les réunifier dans son jeu.

[d'après Le nouveau dictionnaire du jazz par Pascale Barithel et Christian Gauffre]