Harold López Nussa - Te lo dije

Le pianiste et compositeur cubain Harold López-Nussa défie les attentes, et capture l’âme du Cuba d’aujourd’hui dans un nouvel album, le vibrant “Te​ Lo Dije”​, annoncé le 28 août sur Mack Avenue. Un mélange visionnaire de jazz afro-cubain, reggaeton, songo et autres styles inattendus.

 Harold López Nussa - Te lo dije
Harold López Nussa, © Gabriel Bianchini

Promenez-vous dans les rues de La Havane à n’importe quelle heure de la journée et vous y entendrez l’âme de Cuba : la musique qui s’élève des maisons et restaurants, à l’intérieur desquels les fêtes en font constamment trembler les fenêtres, et des boîtes de nuit animées par les foules de gens qui y dansent. Sur son troisième enregistrement pour Mack​ Avenue, le pianiste et compositeur de La Havane HaroldLópez-Nussa retranscrit cette sensation remuante avec un mariage exaltant de jazz et de pop cubaine. 

L’expression espagnole "Te lo dije", que l’on pourrait traduire par "je te l’avais dit", peut s’utiliser pour montrer une certaine fierté ou exprimer une critique - bien souvent, les deux à la fois. Pour relever ce défi Harold López Nussa est accompagné de son quartet - son frère RuyAdrián López-Nussa à​ la batterie et aux percussions, JulioCésar González à la basse et MayquelGonzález à la trompette - renforcé par plusieurs invités de marque. On retrouve notamment la superstar afro-cubaine du funk Cimafunk​ ,​ l’accordéoniste français VincentPeirani,​ le célèbre chanteur de reggaeton Randy Malcom​ (Gente de Zona) et le vocaliste ​ Kelvis Ochoa​ .​ 

Le mélange détonnant de jazz moderne et afro-cubain qui a fait le succès des précédents enregistrements du pianiste est enrichi par le son qui électrise le public cubain d’aujourd’hui : le songo du groupe iconique Los Van Van, le Mozambique de Pello el Afrokan, le reggaeton qui n’a cessé de faire bouger l’Amérique latine et le monde entier depuis la fin des années 90. Le résultat bat au rythme de l’énergie et de la vie qui parcourent et animent les rues de La Havane.
(extrait du communiqué de presse)

Harold López-Nussa (​piano & claviers)
Mayquel González (trompette)
​Julio César González (contrebasse​)
Ruy Adrián López-Nussa ​:(batterie & percussions)