Felipe Salles - The New Immigrant Experience

Felipe Salles, compositeur et lauréat d'une bourse Guggenheim en 2018, publie chez Tapestry, “The New Immigrant Experience”, une œuvre multimédia révolutionnaire qui capture les expériences des Dreamers, les jeunes sans-papiers arrivés aux États-Unis .

 Felipe Salles - The New Immigrant Experience
Felipe Salles, © Jeff Schneider

The New Immigrant Experience”, lea huitième opus du célèbre compositeur Felipe Salles, est une œuvre multimédia inspirée par la vie des "Dreamers", les presque 700 000 personnes actuellement protégées par le DACA, le programme d'action différée pour l'arrivée des enfants. L'ensemble de deux CD/DVD, comprend 18 pièces du Felipe Salles Interconnections Ensemble.

Écrit par Felipe Salles - qui a émigré du Brésil aux États-Unis en 1995 - et développé avec l'aide d'une bourse de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation, l'œuvre utilise des rythmes empruntés à la parole et des motifs mélodiques basés sur des mots clés comme principale source de matériel musical. Les histoires fascinantes et intimess qu'elle raconte ont été recueillies par le biais d'entretiens menés par Felipe Salles avec un groupe de neuf dreamers durant l'été 2018. Les vidéos des interviews ont été créées par Fernanda Faya. Leurs histoires individuelles et leurs expériences d’adolecents bilingues et sans papiers ont également influencé les choix musicaux. 

C'est un voyage musical émotionnel à travers de belles textures orchestrales, des motifs soigneusement élaborés et des solos intenses, qui combinent la puissance d'un enregistrement de big band et le paysage dramatique d'une bande sonore. Créé en avril 2019 lors de représentations à New York et dans le Massachusetts, “The New Immigrant Experience” a ensuite été enregistré en studio. L'enregistrement a été recombiné avec des extraits vidéo en direct, créant ainsi une expérience qui donne une voix forte aux groupes d'immigrés aux États-Unis aujourd'hui.

Felipe Salles a acquis une connaissance de première main des questions entourant le DACA et les dreamers après s'être lié d'amitié avec la pianiste classique Tereza Lee, l'inspiration originale du Dream Act. Après avoir écrit “The Lullaby Project” (2018), une œuvre inspirée par l'importance transgénérationnelle des berceuses brésiliennes dans le cadre d'une identité culturelle pour les familles d'immigrants comme celle de Salles, “The New Immigrant Experience” était la continuation naturelle de sa vision artistique et le véhicule parfait pour contribuer au débat sur la place et la valeur des immigrants en Amérique en ces temps de turbulences politiques.

“The New Immigrant Experience” est une œuvre d'art total, que l'on fasse l'expérience de la musique seule ou en combinaison avec le DVD, ou en spectacle avec des vidéos projetées derrière le groupe.

Originaire de São Paulo, au Brésil, Felipe Salles est un musicien actif aux États-Unis depuis 1995, travaillant et enregistrant avec des artistes de jazz de renom, dont Randy Brecker, David Liebman, Lionel Loueke, Jerry Bergonzi, Chico Pinheiro, Duduka Da Fonseca, Luciana Souza et Bob Moses. Il a effectué de nombreuses tournées en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Inde et en Australie, en tant que sideman et leader de son propre groupe.

Salles a reçu une bourse de composition de la Fondation Guggenheim (2018), une bourse du Fonds NALAC pour les arts (2015), une bourse du French American Jazz Exchange (2009) et une bourse de Chamber Music America New Works (2005). Ses arrangements et ses compositions ont été joués par certains des meilleurs groupes du monde, notamment le Metropole Orchestra, le UMO Helsinki Jazz Orchestra et le Cayuga Chamber Orchestra. Il a publié sept enregistrements salués par la critique en tant que leader, ce qui lui a permis de figurer sur la liste des meilleurs albums de l'année du magazine DownBeat en 2013, 2014, 2017 et à nouveau en 2019. Il dirige actuellement le Felipe Salles Group et le Felipe Salles' Interconnections Ensemble, et travaille en tant que membre du New World Jazz Composers Octet, de l'Awakening Orchestra de Kyle Saulnier, du Mango Blue d'Alex Alvear et de La Clave Secreta de Gonzalo Grau (nominé aux Grammy).

Depuis sa création en 2016, le Felipe Salles Interconnections Ensemble a réuni de manière unique des écritures modernes de grands ensembles de jazz, des textures classiques contemporaines et des influences rythmiques latino-américaines. La musique représente l'interconnexion entre de nombreuses influences culturelles, allant de sources musicales brésiliennes, américaines, argentines et européennes. L'approche de la composition, utilisant des couches de contrepoint mélodique et rythmique, exprime également l'interconnectivité derrière le produit musical.  
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Felipe Salles (direction, composition)
Jonathan Ball (saxophone alto, saxophone soprano, flûte, piccoo)
Mike Caudill (saxophone ténor, saxophone soprano, flûte, clarinette, effets électroniques)
Rick DiMuzio (saxophone ténor, clarinette)
Tyler Burchfield (saxophone baryton, clarinette basse, clarinette)
Jeff Holmes (trompette, bugle)
Don Clough (trompette, bugle)
Yuta Yamaguchi (trompette, bugle)
Eric Smith (trompette, effets électroniques)
Doug Olsen (trombone)
Clayton DeWalt (trombone)
Randy Pingrey (trombone)
Bulut Gülen (trombone)
Angel Subero (trombone basse)
Nando Michelin (piano)
Kevin Grudecki (guitare)
Ryan Fedak (vibraphone)
Keala Kaumeheiwa (basse)
Bertram Lehmann (batterie, percussions)