Esperanza Spalding & Fred Hersch - Live at the Village Vanguard - Rough Mix EP

Au profit des musiciens touchés par la pandémie de Covid-19, Esperanza Spalding et Fred Hersch sortent un EP en duo avec cinq chansons enregistrées au Village Vanguard. Disponible exclusivement sur Bandcamp et uniquement pendant le mois de juin.

 Esperanza Spalding & Fred Hersch - Live at the Village Vanguard - Rough Mix EP
Esperanza Spalding & Fred Hersch, © Christopher Drukker

“Live at the Village Vanguard” est lancé pour collecter des fonds au profit de la Jazz Foundation of America. La pandémie de Covid-19 a un effet dévastateur sur la communauté du jazz, laissant d'innombrables musiciens face à un avenir incertain. La chanteuse, bassiste et compositrice Esperanza Spalding et le pianiste/compositeur Fred Hersch se sont engagés à aider leurs collègues musiciens dans le besoin avec la sortie - limitée dans le temps - de ce' “Esperanza Spalding & Fred Hersch : Live at the Village Vanguard - Rough Mix EP”. Un recueil de cinq titres enregistrés lors de leurs concerts en duo dans le célèbre club new-yorkais en 2018. L'EP est un live “brut”, sans aucun montage.  

L'EP est exclusivement proposé en téléchargement par Bandcamp, et tous les bénéfices sont reversés à la Jazz Foundation of America pour aider l'organisation à soutenir les membres de la communauté du jazz touchés par cette crise actuelle. Lancé le 29 mai, le projet ne sera disponible que jusqu'à la fin juin pour un minimum de 17 dollars, les dons supplémentaires étant encouragés sur la base d'un paiement à la carte.  

"Tous mes amis musiciens sont dans le même bateau", se lamente Fred Hersch. "Les gens qui comptent sur les concerts pour joindre les deux bouts ont vu des tournées entières annulées. Quelles opportunités peuvent encore se présenter - et quand - reste un énorme point d'interrogation". 

Outre la collecte de fonds indispensables pour une cause vitale, “Live at the Village Vanguard” offre une rare occasion de profiter de cette collaboration singulière et passionnante. Esperanza Spalding et Fred Hersch se sont retrouvés pour seulement quelques soirs à New York après leur première collaboration en 2013 lors de la série annuelle de concerts en duo de Fred Hersch au Jazz Standard. Pendant ces retrouvailles, le duo a développé une approche tout à fait unique, non seulement dans les annales des duos piano-voix, mais aussi dans leurs propres pratiques déjà bien établies.  

"Cet enregistrement donne l'impression d'avoir la meilleure place dans la maison pour une assister à une expérience sur le vif", déclare Hersch. "Vous pouvez vraiment sentir l'énergie de la salle, du public et de notre interaction". 

"Je pense qu'il y a beaucoup de joie et de beauté dans cette musique que Fred et moi avons faite", ajoute Spalding. "Au-delà de la collecte d'argent pour les musiciens dans le besoin, partager la beauté dans nos cœurs peut aussi avoir un effet thérapeutique." 

Les cinq morceaux inclus dans “Live at the Village Vanguard” couvrent un large répertoire, des compositions originales à un classique brésilien en passant par des standards proposés avec une perspective étonnamment fraîche. Esperanza Spalding chante rarement des standards… Son improvisation sur But Not For Me des Gershwin devient une extension poétique et pleine d'esprit sur les paroles elles-mêmes, portant sur les changements de langage représentés par la terminologie parfois archaïque de l'original. La chanson Girl Talk de Neal Hefti et Bobby Troup fait l'objet d'un réexamen minutieux, non seulement d'un point de vue féministe, mais aussi d'un point de vue écologique. 

Dream of Monk de Fred Hersch a été un classique du duo depuis le début, avec des paroles écrites par le pianiste lui-même. Some Other Time est une chanson de Sammy Cahn/Jule Styne, moins connue que le classique de Leonard Bernstein du même nom mais une des préférées de Hersch, qui tisse un envoûtant solo. Le set se termine avec Loro d'Egberto Gismonti, lancé par le scat non conventionnel de Esperanza Spalding, qu'elle utilise pour danser vocalement sur le piano enjoué de son acolyte. 

"Jouer avec Fred, c'est comme si nous étions tous deux dans un bac à sable", dit Spalding. "Son investissement dans la musique est aussi au sérieux que s’il s’agissait de vie ou de mort, mais une fois que nous commençons à jouer, il est là juste pour s'amuser. J'aime vivre sur le fil du rasoir dans ma musique, mais, quand je joue avec lui, je me retrouve à essayer des choses que je n'aurais pas faites en temps normal, à explorer dans le domaine des paroles improvisées". 

"Je pense que personne n'a jamais entendu Esperanza chanter comme ça", dit Hersch en lui retournant les compliments. "Elle n'a peur de rien et est l'une des personnes les plus intelligentes que je connaisse."

Cette musique particulière, enregistrée du 19 au 21 octobre 2018, a déjà eu un impact réparateur sur les deux artistes au moment de sa création. Bien que ce soit difficile à croire, vu la vivacité et l'interaction ludique de leurs performances, Spalding et Hersch étaient tous deux dans la douleur ce week-end là. 

Bien que la série se soit terminée sur une note festive avec le 63e anniversaire du pianiste, il devait entrer à l'hôpital le lendemain pour une opération de la hanche.  "J'avais très mal et je marchais avec une béquille", se souvient-il. "Descendre les célèbres escaliers du Vanguard était une épreuve." 

Esperanza Spalding, quant à elle, se débattait avec des problèmes familiaux tout en jonglant avec un emploi du temps surchargé par l'écriture d'un opéra avec Wayne Shorter et ses début de professeur à l'université de Harvard. "Je traversais une période très difficile dans ma vie", admet-elle. "J'étais malheureuse chaque soir quand j’arrivais au Vanguard, alors j'ai décidé de me brancher sur la capacité de cette musique à guérir. Je voulais qu'il en émane quelque chose de positif, même si je me sentais mal. Aucun de nous deux ne se sentait bien en dehors de la musique, alors la scène du Vanguard est devenue un lieu d'alchimie, et je pense que vous pouvez le sentir dans la musique".
(extrait du communiqué de presse an anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)