Don Menza - The Rose

Une rose dans un jardin secret. Dans la foulée d’une tournée avec une rythmique européenne, Don Menza nous offre “The Rose”, enregistré à l’ancienne, en un après-midi de studio. Frissons.

Don Menza - The Rose
Don Menza, © Kristina Nikolic

Originaire de Buffalo, au nord de l’État de New York, tout près des chutes du Niagara, Don Menza a commencé sa carrière chez Maynard Ferguson en 1960. Il avait 24 ans. On l’a retrouvé ensuite chez Stan Kenton, avant qu’il séjourne en Allemagne entre 1964 et 68. Buddy Rich l’a embauché dans son big band à son retour et, installé en Californie, il a enchaîné chez Louis Bellson. Avant un long bail dans l’orchestre du Tonight Show de Johnny Carson à la télévision.

"Même si je suis régulièrement Don Menza quand il tourne en Europe et que j'ai été très souvent témoin de la magie de ses concerts, jamais je n'aurai cru que l'enregistrement d'un album pourrait se passer de façon aussi détendue et sans effort apparent. Après quelques semaines sur la route des clubs, ce quartet a réussi en moins de quatre heures à restituer l’intensité de ses concerts. 

Avec la rythmique autrichienne composée de Oliver Kent, Johannes Strasser et Bernd Reiter, Don Menza, plus romantique que jamais, a mis en boîte huit compositions, dont trois personnelles, dans lesquelles on sent un engagement total. En cette ère de jazz où le cerveau est souvent plus important que le cœur, cet album se distingue par sa capacité à vous fendre l’âme, à vous faire sourire, sentir cool, et vous redonne de l’énergie".
(extrait des notes de pochette Dr. Kristina Nikolic en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh )