Disparition de l’immense vibraphoniste Bobby Hutcherson

Le génie du vibraphone Bobby Hutcherson s’est éteint ce lundi 15 août à l’âge de 75 ans. Grand musicien de jazz et compositeur prolifique, il a influencé toute une génération de musiciens.

Disparition de l’immense vibraphoniste Bobby Hutcherson
Bobby Hutcherson ©Blue Note

Il restera l’un des plus célèbres et talentueux vibraphonistes au monde. Le musicien Bobby Hutcherson est décédé ce lundi 15 août à l’âge de 75 ans, emporté par un emphysème pulmonaire. Artiste de jazz incontournable, on lui doit plus d’une quarantaine d’enregistrements, dont la plupart avec le label Blue Note. Son jeu fluide et lumineux, imprégné de free-jazz, de hard-bop et de jazz funk, a influencé de nombreux musiciens.

Bobby Hutcherson naît en 1941 à Los Angeles, d’un père maçon et d’une mère coiffeuse. C’est grâce à son frère et à sa sœur - chanteuse dans le Gerald Wilson Orchestra - qu’il découvre le jazz. Enfant, il démarre la musique en suivant des cours de piano, et c’est à l’âge de 12 ans qu’il a une révélation pour le vibraphone, en passant devant un magasin de disques qui diffuse un enregistrement de Milt Jackson. Encouragé par le bassiste Herbie Lewis, qui est alors son camarade de classe, il commence à jouer de cet instrument avant d’être embauché par Lewis pour un premier concert. « Un désastre », commentera-t-il plus tard, en ajoutant : « Vous n’avez jamais entendu un public huer et rire de cette façon. J’étais totalement humilié. »

Celui qui deviendra par la suite un maître du vibraphone travaille et répète alors ardemment. Il côtoie le saxophoniste, clarinettiste et flûtiste Eric Dolphy, compagnon de sa sœur, et le saxophoniste Charles Lloyd. Devenu musicien professionnel, il part pour New York en 1962 avec Billy Mitchell et Al Grey pour une série de concerts. Lorsque le groupe cesse de jouer, Bobby Hutcherson devient chauffeur de taxi et s’installe dans le Bronx avec sa femme. Le couple donne naissance à un fils, Barry, qui inspirera au musicien son morceau le plus célèbre, Little B’s Poem.

C'est avec son ami d'enfance Herbie Lewis que Bobby Hutcherson se remet à la musique. Sa carrière débute véritablement en 1963 lorsqu’il joue sur l’album de Jackie McLean, One step beyond. Il enregistre par la suite Dialogue, son premier album en tant que leader, puis Stick Up en 1966 avec le pianiste et compositeur McCoy Tyner, qui deviendra son grand partenaire musical.

Arrêté en 1967 pour possession de cannabis à Central Park, Bobby Hutcherson perd son travail et son autorisation de se produire dans les cabarets de la ville. Il rentre en Californie, et se rapproche du saxophoniste Harold Land, avec qui il enregistre un autre de ses grands succès, Ummh en 1970.

Sa carrière sera par la suite d’une immense richesse. Bobby Hutcherson enregistre plusieurs albums aux styles variés et on peut l'apercevoir au cinéma
dans le film de Bertrand Tavernier, Autour de minuit, ainsi que dans On achève bien les chevaux de Sydney Pollack.

Membre originel de l’ensemble de jazz américain SFJazz Collective, il tourne avec le collectif de 2004 à 2007. « Eric Dolphy disait que la musique est comme le vent », confiait en 2012 celui qui fut un avant-gardiste toute sa vie.

Sur le même thème