Décès du pianiste de jazz John Taylor

Victime d’un infarctus alors qu’il se produisait en concert au festival « Saveurs Jazz » à Segré (Maine-et-Loire), le pianiste britannique John Taylor est décédé samedi 18 juillet.

Décès du pianiste de jazz John Taylor
John Taylor lors du Paris Jazz festival 2015 ©MaxPPP / Annie Viannet/MAXPPP

La soirée du vendredi 17 juillet au festival Saveurs Jazz à Segré s’est tragiquement interrompue. Alors qu’il était sur scène, le pianiste du quintette de Stephane Kerecki,John Taylor a brutalement perdu connaissance, victime d’un malaise cardiaque. Hospitalisé au CHU d’Angers, le pianiste britannique s’est éteint samedi 18 juillet à l’âge de 72 ans.

Primé aux Victoires du Jazz, le quintette du bassiste Stéphane Kerecki, enchaînait les morceaux du projet « Nouvelle Vague ». Une référence au cinéma des années 1960 qui rendait hommage aux musiques de films comme la bande son de Georges Delerue du Mépris, la musique de Pierrot le fou ou encore celle d’Ascenseur pour l’échafaud écrite par Miles Davis.

Les succès s’enchainaient, à ce titre France Musique avait consacré une émission et reçu les membres du quintette dont John Taylor et Stephane Kerecki qui définissait cette musique et ces films comme « traversés par un sentiment de liberté ».

Né à Manchester en 1942, John Taylor débute sa carrière en 1969 au côté des saxophonistes John Surman et Alan Skidmore et se distingue rapidement dans l’univers du jazz tant comme musicien que comme interprète.

Musicien inspiré et respecté, l’écoute de Bill Evans dans sa jeunesse développe chez lui son goût pour le jazz. En partie autodidacte, John Taylor croise la route et enregistre notamment avec les saxophonistes Alan Skidmore et John Surman.

Il faudra attendre 1971 pour que le pianiste britannique enregistre son premier album Pause, and Think again. Cette année est également le début d’une longue collaboration (une vingtaine de disques) avec le trompettisteKenny Wheeler avec qui il mènera en 1977 sa propre formation : le trio Azimut, formé également avec la chanteuse (et épouse)Norma Winstone. Le pianiste acquiert ainsi une renommée internationale et devient l’un des musiciens britanniques les plus demandés sur la scène européenne au début des années 1980.

Par la suite il sera ainsi sideman auprès de nombreux musiciens, dont Jan Garbarek,Gil Evans et Lee Konitz et se produit avec de nombreuses formations dont plusieurs trios piano-basse-batterie - sa forme favorite – comme avec le contrebassiste Marc Johnson.

Disponible à la réecoute : Le quintette de Stephane Kerecki "Nouvelle vague" dans l'émission Jazz été

Sur le même thème