Décès de Roy Hargrove

Brilliant trompettiste à l'avant garde du jazz et du "crossover" mêlant jazz et hip-hop, Roy Hargrove est mort à 49 ans d'un arrêt cardiaque ce samedi 3 novembre 2018. Révélé par Wynton Marsalis en 1987, il se produit aux côtés des plus grands noms du jazz tels que Hancock, Rollins, et Peterson.

Décès de Roy Hargrove
Roy Hargrove à Jazz in Marciac 2017, © Radio France / David Abecassis

Placé sous dialyse depuis plusieurs années pour des problèmes de reins, le trompettiste Roy Hargrove est mort d'un arrêt cardiaque ce samedi 3 novembre 2018, à New York. Né le 16 octobre 1969 à Waco, Texas, il est révélé par Wynton Marsalis à l'âge de 18 ans, alors toujours étudiant au Booker T. Washington High School for the Performing and Visual Arts. Marsalis présente le jeune Hargrove au producteur Larry Clothier, qui l'invite à monter sur scène à New York et en Europe, aux côtés des saxophonistes Jerome Richardson et Clifford Jordan.

Nommé "Meilleur artiste solo de l'année" en 1988 par la publication Down Beat, Roy Hargrove reçoit une bourse lui permettant de rejoindre le prestigieux Berklee College of Music à Boston. Il y passe seulement un an avant de s'installer à New York afin de se perfectionner au New School. Hargrove se fait connaitre rapidement et sa carrière décole en peu de temps : il rejoint sur scène les grands noms tels que Sonny Rollins, Herbie Hancock, Jackie McLean, et Oscar Peterson, et bien sûr son mentor Wynton Marsalis.

Roy Hargrove - 2017
Roy Hargrove - 2017, © Radio France / David Abecassis

C'est avec sa formation, le Roy Hargrove Quintet, composé de Stephen Scott, Christian McBride, Yoron Israel et Antonio Hart, que le jeune trompettiste devient un nom incontournable du jazz. L'ensemble enregistre trois albums en trois ans, Diamond on the rough en 1990, Public Eye en 1991, et The vibe en 1992, tous loués par la presse et l'industrie du jazz. 

A peine âgé de 25 ans, Hargrove signe chez le prestigieux label Verve-Polygram. Malgré son jeune âge, le trompettiste souhaite sans cesse afficher son respect et sa passion pour le jazz de sa jeunesse: il enregistre The tenors of our time en 1994 et rend hommage à Charlie Parker avec son album Parker's Mood en 1995.

Toujours ouvert aux nouvelles influences, Hargrove rencontre en 1996 le légendaire musicien de musique latine Chucho Valdés, qui déclenche en lui une passion pour ce genre. Il fonde un nouvel ensemble, Crisol, réunissant de nombreux artistes tels que Horacio « El Negro » Hernandez, Jose Luis « Changuito » Quintana, Miguel « Anga » Diaz, David Sanchez, Gary Bartz, Frank Lacy, et Russell Malone. Ensemble ils enregistrent l'album Habana en 1997, qui vaudra à Hargrove un Grammy Award.

Un deuxième Grammy Award attend Hargrove en 2002 pour son album "Directions in Music: Live at Massey Hall", enregistré en collaboration avec Herbie Hancock et Michael Brecker.

Artiste souvent écartelé entre sa maitrise du langage bebop et ses velléités de recherche d'un dialogue avec le hip hop et le R'n'B, il s'affiche depuis les années 2000 aux côtés d'artistes tels que D'Angelo, Macy Gray, Nile Rodgers, Common, et Erykah Badu, avec son ensemble The RH Factor.

Musicien très actif sur les scènes internationales, Roy Hargrove continuait à tourner, malgré plusieurs complications de santé. Il s'etait produit notamment au New Morning le 15 octobre dernier.