Jazz Bonus : Dan Gharibian - Da Svidaniya Madame

Figure emblématique de la musique tsigane, le chanteur et guitariste Dan Gharibian revient avec “Da Svidaniya Madame”, enregistré en trio. Entouré de nouveaux partenaires, Dan Gharibian y reste toutefois fidèle à ses racines klezmer, rebetiko, slaves, manouches et arméniennes

Jazz Bonus : Dan Gharibian - Da Svidaniya Madame
Dan Gharibian Trio, © Johan Desma

La voix de Dan Gharibian est au cœur de ce nouvel album « Da Svidaniya Madame » Avec plus de 40 ans de carrière au sein de Bratsch, cette voix s'est maturée, bonifiée. Une voix identifiable, propre, unique, tellement originale et parfaitement maîtrisée. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Avec ce nouveau trio, Dan construit librement un projet plus personnel. Ses compositions racontent ces histoires de vies, ces voyages, ces rencontres aux quatre coins de la planète sur des airs du Caucase, des Balkans et du pourtour méditerranéen. Accompagné de Antoine Girard à l’accordéon et Benoît Convert à la guitare (Les Doigts de L'Homme, Selmer 607...) , le trio a construit ce nouvel album avec des arrangements et des  interprétations de haut vol, ou l’émotion et la bienveillance prennent le pas sur la dextérité .

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

« Si Bratsch fut le fer de lance de la musique tsigane et de l’Est dans les années 1980/90 et jusqu’à cette date fatidique du 31 décembre 2015 où ils arrêtèrent de sillonner le monde, Dan Gharibian en est une des figures emblématiques. Santiags jamais quittées, élégance orientale, une “tronche” remarquable entre toutes et surtout une Voix. Une voix qui semble avoir absorbé toutes les fumées des bars de rébétiko, frottée à l'arak et à la vodka; une voix qui chante les chansons et ballades tsiganes, arméniennes, russes, le blues grec. Alors bienvenue à ce nouveau trio qui réunit Benoit Convert des “Doigts de l’homme” et Antoine Girard, enfant de la balle , nourri dès son plus jeune âge de ces ballades. » Sophie Gastine – Le Comptoir  

Dan Gharibian : Chant, guitare  
Benoît Convert : Guitare, voix
Antoine Girard : Accordéon, voix