"Bring it Back" de Catherine Russell : coup de coeur de la semaine pour Alex Dutilh

L’âge d’or du jazz, c’est ici et maintenant ! En tout cas pour Catherine Russell dans son nouvel album "Bring it Back"…

"Bring it Back" de Catherine Russell : coup de coeur de la semaine pour Alex Dutilh
détail catherine russell bring it back MEA 603 380

Il faut dire que le jazz lui coule dans les veines. Une maman chanteuse, bassiste et guitariste (Carline Ray ) un papa pianiste, compositeur et chef d’orchestre, notamment pour Louis Armstrong vers 1940 une éducation musicale en sus : Catherine a démarré très tôt auprès de Steely Dan, Cindy Lauper ou Paul Simon avant de voler de ses propres ailes en 2006. Voici son cinquième album.

Il y a deux ans, son précédent « Strictly Romancin’ » avait carrément été un des grands disques de jazz vocal de l’année, « in the tradition ». Elle récidive avec la même équipe, sur un répertoire qui va chercher dans la swing era des années 30. « Bring It Back » est donc à prendre au pied de la lettre treize vraies chansons sorties du grenier, joyeusement dépoussiérées par des arrangements qui vous font irrésistiblement claquer des doigts et une voix idéalement timbrée pour dialoguer avec anches et cuivres. En plus, un voile à peine perceptible comme signature et un naturel dans le placement rythmique qui évoque la grande Dinah Washington.

Qu’est-ce qui distingue Catherine Russell de la plupart des chanteuses de jazz d’aujourd’hui ? Le fait que dans chaque chanson elle raconte l’histoire avec autant de conviction qu’elle la chante. Une leçon de maturité : pourquoi faire compliqué quand on déborde ainsi d’un feeling acquis au berceau ?

Retrouvez l'émission "Open Jazz" d'Alex Dutilh tous les jours à 18h sur France Musique, et à la réécoute sur la page dédiée de l'émission.

player.qobuz.com

Sur le même thème