Sortie DVD : L'Orfeo de Monteverdi par Paul Agnew et les Arts Florissants

Sortie prévue le 27 octobre chez Harmonia Mundi.

Sortie DVD : L'Orfeo de Monteverdi par Paul Agnew et les Arts Florissants
Monteverdi - L'Orfeo par les Arts Florissants et Paul Agnew

PAUL AGNEW ET MONTEVERDI
Dans la suite logique de son intégrale des Madrigaux de Monteverdi, Paul Agnew, à la fois chef d'orchestre et metteur en scène, nous donne ici sa version intime et "sacrée" du premier opéra de l'histoire de la musique – et du compositeur. Dans un bel esprit de troupe, les chanteurs et instrumentistes des Arts Florissants occupent la scène sans distinction, évoluant dans un décor unique donnant une importance accrue à la lumière (magistrale) et aux héros du drame (bouleversants d'émotions, de gestes et d'expressions contenus) : on est transporté au cœur du chef-d'œuvre de Monteverdi, comme tombé au beau milieu d'un tableau de Nicolas Poussin, happé dans l'aventure mystique de deux amants ô combien mythiques.

UN NOUVEL ORFEO
Entre 2012 et 2017, les Arts Florissants ont interprété en concert les huit livres de madrigaux de Monteverdi (qui furent publiés de son vivant). Tous ces madrigaux réunis peuvent s'apparenter à une autobiographie de ce compositeur, fondateur de l'époque baroque.
Ici, le travail amorcé est complété par l'interprétation de L'Orfeo : son premier opéra, une œuvre qui devait changer toute l'histoire de la musique.

  • Opéra en cinq actes

  • Livret d'Alessandro Striggio

  • Crée au Palais Ducal de Mantoue en 1607

  • Enregistré au théâtre de Caen le 28 février 2017

  • Isabelle Soulard, réalisation

Synopsis

Prologue
Aucune oreille humaine ne peut rester insensible aux chants de la Musique ; celle-ci invite l’illustre assistance à écouter la fable d’Orphée, dont le chant était capable de dompter les bêtes sauvages, et même de soumettre les Enfers.

Premier acte
Nymphes et bergers célèbrent les noces d’Orphée et Eurydice. Ils demandent à Orphée d’exprimer son bonheur dans un chant : Orphée loue ce jour où Eurydice lui a remis son cœur, et prend le ciel à témoin de sa joie (Rosa del ciel), tandis que la nymphe s’en remet à l’Amour. Les bergers invitent les jeunes époux à venir implorer au temple.

Deuxième acte
Orphée et les bergers ont fui la chaleur accablante de la mi-journée en se réfugiant dans un bois frais. Orphée reprend sa lyre : il se souvient des plaintes qu’il chantait lorsqu’Eurydice lui refusait son amour, mais à présent, son chant n’est plus qu’une proclamation de joie. Une messagère intervient brusquement pour annoncer la mort d’Eurydice, mordue par un serpent dans un pré fleuri ; rien n’a pu la sauver. Déchiré, Orphée décide de descendre aux Enfers afin de ramener Eurydice sur la terre : il parviendra certainement à apaiser Pluton avec sa lyre. S’il échoue, il demeurera dans le Royaume des Ombres, auprès de sa bien-aimée. Nymphes et bergers expriment leur désespoir.

Troisième acte
L’Espérance conduit Orphée vers l’entrée des Enfers, où ont été gravés sur la pierre ces mots : Lasciate ogni speranza voi ch’entrate ! (“Abandonnez tout espoir, ô vous qui entrez !”). L’Espérance quitte donc Orphée, dont le chemin est barré par Charon, l’inflexible nocher des Enfers, qui transporte les âmes des défunts vers le Royaume des Ombres par delà les eaux noires. Aucun vivant ne peut les traverser, mais par la beauté de son chant et son obstination (Possente spirto, e formidabil nume), Orphée parvient à assoupir Charon et rejoint l’autre rive.

Quatrième acte
Proserpine a été tellement touchée par la plainte d’Orphée qu’elle demande à Pluton de lui rendre Eurydice. Pluton ne peut refuser, mais assortit sa décision d’une condition : jusqu’à ce qu’il soit remonté sur terre, Orphée n’aura pas le droit de se retourner pour regarder Eurydice. Tout en chantant sa reconnaissance aux dieux, Orphée est saisi par le doute : et si Eurydice ne le suivait pas ? Les divinités ne risquent-elles pas de jalouser son bonheur ? Il croit entendre les Furies lui ravir Eurydice et, se retournant, pose son regard sur elle : il vient de la perdre à tout jamais.

Cinquième acte
Revenu seul sur terre, Orphée se lamente amèrement sur sa perte cruelle – seul l’Écho lui répond. Son père Apollon descend sur un nuage, invite Orphée à le rejoindre au ciel et lui promet qu’il pourra contempler l’image d’Eurydice parmi le soleil et les étoiles. Nymphes et bergers célèbrent la transfiguration du divin chanteur.

DISTRIBUTION
Les Arts Florissants
Paul Agnew, direction musicale et mise en scène

Cyril Auvity, Orfeo
Hannah Morrison, Euridice, La Musica
Paul Agnew, Apollo, Eco
Miriam Allan, Proserpina, Ninfa
Lea Desandre, Messaggiera, Speranza
Carlo Vistoli, Spirito infernale, Pastore
Sean Clayton, Pastore
Zachary Wilder, Spirito infernale, Pastore
Antonio Abete, Plutone, Spirito infernale, Pastore
Cyril Costanzo, Caronte, Spirito infernale

Les Arts Florissants, ensemble instrumental
Tami Troman, Emmanuel Resche, violons
Simon Heyerick, Myriam Bulloz, altos
Alix Verzier, violoncelle
Richard Myron, Violone
Eva Godard, Maud Caille-Armengaud, flûtes à bec, cornets
Aurélien Honoré, Olivier Dubois, Romain Davazoglou, Cyril Bernhard, trombones
Nanja Breedijk, harpe
Thomas Dunford, Massimo Moscardo, théorbes, luths
Marie Van Rhijn, clavecin, orgue
Florian Carré, clavecin, orgue, régale
Coproduction Les Arts Florissants, théâtre de Caen, Philharmonie de Paris

► SORTIE LE 27 OCTOBRE

France Musique vous donne la chance de gagner un exemplaire ! [tirage au sort le 27 novembre]

Dates

le vendredi 27 octobre 2017

Partenaires :

  • Harmonia Mundi Logo