Sortie CD : Thierry Maillard Big Band - Pursuit of Happiness

Sortie prévue le 27 avril chez Ilona Records.

Sortie CD : Thierry Maillard Big Band - Pursuit of Happiness
Thierry Maillard Big Band - Pursuit of Happiness

Après une longue expérience discographique et scénique dans le domaine du jazz, où Thierry Maillard a déjà pu explorer toutes les différentes facettes de cette musique, du piano solo au septet, en passant par le trio bien sûr, et plusieurs expériences orchestrales avec des cordes (notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Prague), Thierry Maillard réalise l’œuvre de sa vie, avec la création de ce big band exceptionnel, qui synthétise toutes ses influences et ses diverses expériences musicales, dans un grand tourbillon mélodique, harmonique et rythmique, pour le plaisir de tous, et en poursuivant le bonheur, évidemment !

Après quatorze albums publiés en vingt ans, Thierry Maillard réalise son rêve le plus ambitieux et le plus fou : un disque pour un big band de quinze musiciens choisis parmi les plus emblématiques du jazz français. Des compositions foisonnantes spécialement écrites pour ce projet grandiose. Une musique à la fois exigeante et ludique pour un feu d’artifice permanent où la beauté des mélodies est portée par un groove volcanique implacable. L’œuvre majeure d’un musicien aussi attachant qu’inspiré ! Des compositions riches et denses, avec beaucoup de couleurs et de contrastes. Une musique formidablement architecturée, avec un empilement de tiroirs magiques et secrets, et de magnifiques poupées russes qui s’imbriquent les unes dans les autres. Une écriture musicale complexe et rigoureuse, qui demande beaucoup de concentration et d’engagement de la part des musiciens, mais qui est à la fois d’un accès relativement facile pour les auditeurs, qui sont en permanence transportés par des mélodies envoûtantes, et guidés par une rythmique irrésistiblement groovy. Les influences de Thierry Maillard sont diverses et variées, le lyrisme et le romantisme de la musique classique bien sûr, la force rythmique du jazz-rock, les audaces de la musique contemporaine, l’élégance et le swing de l’âge d’or du jazz. Une passion évidente pour l’univers de Frank Zappa qui a su intégrer toutes ces influences dans sa propre musique, pour Bartok aussi, avec son fameux concerto pour orchestre. Un amour immodéré pour les mélodies et les audaces harmoniques de Bill Evans et de Chick Corea, et puis un album important qui a servi de catalyseur à « Pursuit Of Happiness », il s’agit de « Wide Angles » que Michael Brecker publia en 2003, et où il était magnifiquement entouré d’un orchestre de bois, de cuivres, et de cordes (arrangés par Gil Goldstein).

Après avoir écrit les huit compositions de « Pursuit Of Happiness » et décidé que l’enregistrement se passerait loin de Paris, dans le cadre magnifique des contreforts des Cévennes, à Pompignan, dans le studio Recall de l’ami Philippe Gaillot, Thierry Maillard n’avait plus qu’à choisir les musiciens chevronnés, prêts à relever cet incroyable défi orchestral. Un big band de quinze musiciens qui sont pratiquement tous des leaders et bien qu’ils se connaissaient pour la plupart, ils n’avaient jamais joués ensemble. Il a fallu apprendre à « sonner » ensemble, à ajuster son instrument vers les autres, et à apporter une couleur instrumentale collective et orchestrale à partir de quinze instrumentistes qui ont chacun leur individualité et leur singularité. Le noyau rythmique de ce big band est composé de Thierry Maillard au piano, Hadrien Féraud à la basse électrique et Yoann Schmidt à la batterie. À eux trois, ils portent les fondements de l’énergie, les racines du feeling, et l’explosion d’un groove permanent qui va irriguer l’ensemble de l’orchestre. Un ensemble de cinq cuivres : Claude Egéa et David Enhco aux trompettes, Daniel Zimmermann et Sébastien Llado aux trombones, et Didier Havet au tuba. Des cuivres rutilants qui scintillent en permanence, avec à la fois beaucoup de finesse et de puissance, et à qui Thierry Maillard a laissé beaucoup d’espace de liberté où chacun peut s’exprimer à travers des chorus flamboyants : Claude Egéa sur Modern Times, David Enhco sur Unknown Planet, Daniel Zimmermann et Sébastien Llado sur The Dream Is Over. Un pupitre de six bois aux couleurs riches et variées avec Ludivine Issambourg à la flûte alto, Christophe Zoogonès à la flûte, Stéphane Chausse à la clarinette, clarinette basse, et au sax alto, Lucas Saint-Cricq aux saxophones alto et baryton, Stéphane Guillaume aux saxophones soprano et ténor, et Samy Thiébault au sax ténor. Ces six musiciens seront aussi chacun leur tour à l’honneur au sein des compositions de Thierry Maillard. La clarinette de Stéphane Chausse sur Diverging, la flûte alto de Ludivine Issambourg sur Hurricane, la flûte de Christophe Zoogonès sur Modern Times, l’impressionnant sax soprano de Stéphane Guillaume sur Pursuit Of Happiness, le sax alto de Lucas Saint-Cricq sur Albatros, et le sax ténor de Samy Thiébault sur Hurricane. Enfin, sur deux titres, on note la présence d’un invité de marque, un guest particulièrement délirant et inventif, un musicien singulier et véritable homme-orchestre à lui tout seul : le trublion Médéric Collignon ! Avec son jeu explosif au cornet et la forte expressivité de ses vocalises, il amène un grain de folie et de poésie supplémentaires à Diverging et Albatros.

Avec

Stéphane Chausse : sax alto, clarinette, clarinette basse
Médéric Collignon : cornet et vocal
Claude Egea : trompette et bugle
David Enhco : trompette et bugle
Hadrien Féraud : basse électrique
Stéphane Guillaume : sax soprano et tenor, flûte, clarinette
Didier Havet : tuba et trombone basse
Ludivine Issambourg : flûte et flûte alto
Sébastien Llado : trombone
Thierry Maillard : piano
Lucas Saint Cricq : sax baryton, ténor et sopranino
Yoann Schmidt : batterie
Samy Thiébault : flûte, sax tenor, sax alto
Daniel Zimmermann : trombone
Christophe Zoogonès : flûte

Dates

le vendredi 27 avril 2018