Sortie CD : Ludmila Berlinskaya - Reminiscenza

Sortie prévue le 12 janvier chez Melodia.

Sortie CD : Ludmila Berlinskaya - Reminiscenza

La pianiste russe a regroupé dans cet album « Reminiscenza » les œuvres qui ont joué un rôle important dans sa vie et qui lui sont particulièrement chères… Chacune des quatre œuvres de ce disque se termine « pianissimo », pour ne point effaroucher les souvenirs…

« L’opportunité rare m’a été donné de réunir en un album des œuvres qui me sont particulièrement chères.

J’ai joué les Kreisleriana de Schumann toute ma vie durant, et l’œuvre, comme il se doit, change et vit avec moi, m’attirant chaque fois par un magnétisme toujours plus puissant. A l’instar d’autres grands cycles tels l’Humoresque ou les Davidsbündler, Kreisleriana demeure une éternelle énigme, il plonge le musicien dans une recherche perpétuelle, l’induit en transe, l’œuvre se précipitant en un tourbillon ardent pour s’évanouir à l’horizon d’un autre monde.
Si « françaises », fuyantes et sérieuses à la fois, les « Valses » de Ravel m’ont séduites dès ma jeunesse. Elles font pour moi écho à sa grande Valse, dont Diaghilev disait qu’il était impossible de danser sur cette musique – lui faisant compliment : elle est tellement plus qu’une valse.
Ce cycle est également une réminiscence de valses, entremêlant « le plaisir d’une occupation inutile » (selon l’épigraphe d’Henri de Régnier) à la nostalgie d’un passé réel ou imaginaire. Il rappelle les esquisses de peintres de génie qui parviennent, d’un seul trait, à créer un tourbillon de souvenirs.

Chaque sonate de Beethoven est pour moi un joyau. Introduisant les derniers opus, la sonate en mi majeur est déjà au bord de la désagrégation de la forme sonate classique, les mouvements s’écoulant l’un dans l’autre pour former un tout indicible, préfigurant d’une certaine manière les musiques de Schumann et de Medtner.
Medtner, ce compositeur tellement russe aux racines allemandes ! Je suis tombée amoureuse de sa musique très tôt, musique de la plus haute valeur artistique qu’il m’a plu de jouer dès ma jeunesse, en cela entièrement soutenue et aidée par mes professeurs, Anna Kantor et Mikhaïl Voskressenski.
J’ai passé beaucoup de temps, assise aux côtés de Sviatoslav Richter, à écouter son interprétation de la Sonate-Réminiscence. Et ce n’est que plus tard, alors que je vivais déjà à Paris, que je me suis mise à la jouer moi-même. Certaines personnes, très chères à mon cœur et malheureusement déjà disparues (Sviatoslav Richter, Anton Matalaev, Youri Borissov), m’ont écoutée jouer cette Sonate et m’ont donné leur bénédiction : je la joue et la jouerai encore en souvenir d’eux. »

► SORTIE LE 12 JANVIER

Dates

le vendredi 12 janvier 2018

Partenaires :