Le 18ème Grand Prix Lycéen des Compositeurs

Chaque année, des élèves de Seconde, Première et Terminale, scolarisés dans des établissements proposant un enseignement musical, écoutent et commentent les œuvres retenues par un comité de sélection composé de journalistes, professeurs, interprètes, compositeurs...

Le 18ème Grand Prix Lycéen des Compositeurs
Grand Prix Lycéen des Compositeurs, © Yannick Coupannec

Au cours de ses dix-sept premières éditions, le succès du Grand Prix Lycéen des Compositeurs ne s’est jamais démenti, et chaque année, dès l’automne, chaque classe inscrite se lance dans la découverte passionnante, parfois dérangeante, de mondes sonores méconnus.

On a pu comparer ce Prix au Goncourt des Lycéens mais il est bien plus que cela. Si tout lycéen sait a priori ce qu’est un roman, les musiques qu’il va découvrir à cette occasion sont, au sens le plus étymologique, inouïes. Ces lycéens ont de la chance. Il ne manque pas d’adultes, même assez cultivés, totalement ignorants de tout le mouvement musical contemporain. Les élèves qui auront participé au Prix n’auront pas ces ignorances. Mieux, ils éprouvent chaque année de réels enthousiasmes. Les professeurs qui guident les lycéens et les compositeurs qui viennent à la rencontre des classes peuvent en témoigner, la découverte des œuvres cause des surprises, des prises de position, des bravos et des « non, merci » mais surtout, elle affûte l’ouïe.

Là où des musiques trop connues ou trop prévisibles peuvent être perçues superficiellement, les musiques en jeu dans le Grand Prix Lycéen des Compositeurs doivent être entendues et écoutées naïvement puis de manière analytique. Et dans leur grande diversité, les musiques que propose le Grand Prix Lycéen des Compositeurs sont susceptibles d’ouvrir les oreilles. Et au-delà, l’esprit. Ce sont des musiques de questionnement. L’essentiel est que l’audition permette aux élèves d’aller plus loin dans la découverte des sons inattendus d’un art en perpétuel renouvellement.

Le Grand Prix Lycéen des Compositeurs sera remis le 16 mars 2017 à l' Auditorium de la Maison de la radio

Au programme de cette journée nationale du 16 mars 2017, de 9h00 à 14h30 :

9h00 : Accueil des lycéens et de leurs accompagnateurs
10h00 - 12h00 : Débat avec les compositeurs en lice
12h15 : Création de l’œuvre commandée à Karol Beffa, lauréat 2016, par l’Orchestre National de France sous la direction d’Alain Altinoglu
12h30 : Proclamation du Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2017

Un concert se tiendra le soir même à 20h à la Maison de la radio avec le programme suivant :

Karol Beffa (1973)
Le Bateau ivre, pour orchestre [création] (2016)

Ernest Bloch (1880-1959)
Schelomo, rhapsodie pour violoncelle et orchestre (1915-1916)

Henri Dutilleux (1916-2013)
Symphonie n° 2 « Le Double », pour grand orchestre et orchestre de chambre (1959)

Albert Roussel (1869-1937)
Bacchus et Ariane, suite n° 2 (1930)

Anne Gastinel, violoncelle
Orchestre National de France
Alain Altinoglu, direction

Les compositeurs en lice pour le prix 2017

La 18e édition du Grand Prix Lycéen des Compositeurs
La 18e édition du Grand Prix Lycéen des Compositeurs

Édith Canat de Chizy - Over the sea (CD Solstice)
Sélection : Pierre d’éclair, pour orchestre (plage 1)
Commande de l’Orchestre National de Lyon

Aurélien Dumont - While (CD NoMadMusic)
Sélection : Eglog, trio pastoral pour violon baroque, clavecin et harpe (plage 2)
Trio Dauphine : Maud Giguet (violon), Marie van Rhijn (clavecin), Clara Izambert (harpe)

Francesco Filidei - Forse (CD L'Empreinte digitale)
Sélection : Puccini alla caccia, pour huit joueurs d’appeaux (plage 20)
Ensemble 2e2m, direction Pierre Roullier

Philippe Hurel - Traits (CD Motus)
Sélection : Cantus, pour soprano, flûte, clarinette, violon, violoncelle, percussion et piano (plage 4 jusqu'à 8'12)
Elise Chauvin (soprano), Ensemble Court-Circuit, direction Jean Deroyer

Philippe Leroux - Quid sit Musicus ? (CD Soupir éditions)
Sélection : Quid sit Musicus ?, pour solistes vocaux, guitare, luth, violoncelle et vièle (plages 6 à 9 incluses)
Ensemble Solistes XXI, direction Rachid Safir / réalisation informatique musicale Ircam : Gilbert Nouno

Baptiste Trotignon -Different Spaces (CD Naïve)
Sélection : Different Spaces, concerto pour piano et orchestre - 1er mouvement "Moderato tranquillo" (plage 1)
Nicholas Angelich (piano), Orchestre National Bordeaux-Aquitaine, direction Paul Daniel

Dates

le jeudi 16 mars 2017