Guillaume de Rubrouck - "Itinerarium ad Partes Orientales" par l'ensemble La Camera delle Lacrime

Sortie CD le 4 janvier 2017. Le cinquième opus discographique de l'ensemble La Camera delle Lacrime invite à suivre les pas du moine franciscain Guillaume de Rubrouck, envoyé de Saint-Louis à la rencontre du Grand Khan.

Guillaume de Rubrouck - "Itinerarium ad Partes Orientales" par l'ensemble La Camera delle Lacrime
Guillaume de Rubrouck - "Itinerarium ad Partes Orientales" par l'ensemble La Camera delle Lacrime

Au milieu du 13ème siècle, Karakorum, capitale de l'Empire Mongol, est l'une des principales capitales du monde et toutes les religions y coexistent pacifiquement. A la même époque, en France, le Roi Saint-Louis rêve d'une nouvelle croisade et souhaite convaincre le Grand Khan de le soutenir militairement dans son dessein de reconquérir les lieux saints de la Chrétienté. En 1253, il confiera au moine franciscain Guillaume de Rubrouck la tâche de traverser à pied et à cheval l'Europe et l'Asie Centrale afin de porter sa requête au souverain Mangu Khan ; son voyage à travers les steppes précédera de plusieurs décennies celui du célèbre Marco Polo.

Le cinquième opus discographique de l'ensemble La Camera delle Lacrime (direction Bruno Bonhoure et Khaï-dong Luong) invite à suivre les pas du moine franciscain Guillaume de Rubrouck, envoyé de Saint-Louis à la rencontre du Grand Khan. Au moyen d'un instrumentarium varié (vièle chinoise erhu, kamanche, cornemuse, vielle à roue, …) Bruno Bonhoure et ses musiciens évoquent en musique les paysages et les populations rencontrées par le moine et ses accompagnateurs à travers les plaines de l'Asie Centrale, jusqu'à leur arrivée à Karakorum.

Fidèle à sa démarche consistant à interpeller le public d'aujourd'hui par son traitement audacieux des répertoires médiévaux, La Camera delle Lacrime a choisi de faire coexister les chants mentionnés par le moine dans son ouvrage intitulé « Itinerarium ad partes Orientales » avec des chants populaires en langue mongole, des chants soufis ou encore des airs du Caucase ou du Kirghizistan.

Rendre vivante une odyssée oubliée tout en valorisant les répertoires musicaux patrimoniaux, voilà bien l'ambition de La Camera delle Lacrime au travers de cette captation « live » qui place l'auditeur dans l'énergie et l'instantanéité du spectacle intitulé « La Controverse de Karakorum » réalisé le 10 septembre 2016 dans le cadre du Festival de la Fondation Royaumont.

DATE DE SORTIE :
Le 4 janvier 2017 / Sortie digitale le 19 janvier 2017

COMMANDER CE CD

Dates

le mercredi 4 janvier 2017