Festival d'Automne à Paris

Théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma. Le Festival d’Automne à Paris est voué aux arts contemporains et à la rencontre des disciplines. Cette année, du lundi 10 septembre au lundi 31 décembre, il propose près de 50 manifestations et réuni autour 250 000 spectateurs.

Festival d'Automne à Paris
Festival d'Automne à Paris - du 10 septembre au 31 décembre 2018

Éditorial 

Affirmer la diversité des êtres, le refus des frontières, l’appel de l’ailleurs, de l’inconnu et de l’étranger, voilà ce qui a guidé cette 47e édition du Festival d’Automne à Paris. International, pluridisciplinaire, curieux de nouveautés, tels sont les éléments qui composent notre trajectoire, celle d’un festival qui affirme son soutien à la création en France et dans le monde.

Pour cette nouvelle édition, nous vous invitons à une promenade dans quarante-cinq lieux parisiens et franciliens. Aux côtés de nos partenaires, nous produisons, coproduisons, accueillons une soixantaine d’artistes venus d’Europe et au-delà (Japon, Brésil, Égypte, Liban, Maroc...). Ensemble, nous irons de centres d’art en théâtres, de salles de concerts en lieux patrimoniaux, en passant par l’espace public avec un Slow Walk participatif. Aux Beaux-Arts de Paris, l’artiste plasticienne Nairy Baghramian présentera pour la première fois en France son travail avec la série Maintainers.

Cette année, deux nouveaux Portraits viennent s’ajouter aux monographies lancées en 2012.
Le  premier, consacré à la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, prend  une ampleur exceptionnelle avec plus de onze pièces – de 1982 à aujourd’hui – présentées dans vingt lieux partenaires et un grand week-end initié par le CND Centre national de la danse et dédié à la transmission avec une série d’ateliers, de projections et de solos. Ce sont trente-cinq années de création que le public pourra voir ou revoir, et que les plus jeunes pourront découvrir.
Le second Portrait est dédié à la musique de Claude Vivier, compositeur canadien (1948-1983) dont c’est la première monographie en France ; il fut l’un des disciples de Karlheinz Stockhausen, proche aussi de Gérard Grisey, il voyagea dans toute l’Asie, et composa une cinquantaine d’œuvres. Ce Portrait est  construit en cinq programmes dont Kopernikus, un rituel de mort, pour lequel il a lui-même écrit le livret, et que Peter Sellars met aujourd’hui en scène. 

Nous vous proposons aussi de découvrir de nouvelles générations, venues des  quatre coins du monde, qui savent brouiller les pistes et les repères.  Ainsi d’Hideto Iwaï, qui va créer son premier spectacle en français, inspiré de la vie de participants – professionnels et amateurs – rencontrés à Gennevilliers, ou d’Alexander Zeldin, dont la pièce LOVE interpénètre champ théâtral et champ social.
Vous retrouverez également des artistes français auxquels nous sommes fidèles : Sylvain Creuzevault (depuis 2006), Pierre-Yves Macé (depuis 2012), Noé Soulier (depuis 2013), Julien Gosselin (depuis 2014). D’autres jeunes artistes sont invités pour la première fois au Festival : Laetitia Dosch, Émilie Rousset, Géraldine Martineau, Marion Siéfert…
Enfin, nous invitons plusieurs artistes venus du Japon – pays avec lequel le Festival entretient des échanges et développe des relations depuis quarante ans. Parmi eux, des légendes vivantes du kabuki, trois générations de grands maîtres du kyôgen, l’incontournable Saburo Teshigawara et de jeunes metteurs en scène tels que Toshiki Okada, Kurô Tanino et Takahiro Fujita. 

En lien étroit avec les artistes invités, nous développons de nombreuses initiatives en direction de tous les publics dans une perpétuelle volonté d’ouverture et de transmission. Aussi, chaque année, nous intervenons auprès de milliers d’élèves pour qu’ils découvrent d’autres cultures et les arts contemporains.

A écouter sur France Musique

  • Jeudi 27 septembre à 20h00 | Concert en direct de l'Auditorium de Radio France, présenté par Benjamin François

Alban Berg : Sept Lieder de jeunesse
Pascal Dusapin : Apex, solo n°3 pour orchestre
Claude Vivier : Orion pour orchestre
Gustav Mahler : Dixième Symphonie, Adagio
Charlotte Hellekant, mezzo-soprano
Orchestre National de France // Cristian Macelarú, direction

  • Jeudi 25 octobre à 20h00 | Concert en direct de l'Auditorium de Radio France, présenté par Benjamin François

Tristan Murail : Unanswered Questions, pour flûte solo
Claude Vivier : Siddhartha
Gustav Mahler : Le Chant de la terre
Alice Coote, mezzo-soprano
Michael Schade, ténor
Anne-Sophie Neves, flûte
Orchestre Philharmonique de Radio France
Olari Elts, direction

Concerts enregistrés pour diffusion ultérieure, présentés par Arnaud Merlin

  • Lundi 8 octobre à 20h00 | Théâtre de la Ville - Espace Cardin

Clara Iannotta : paw-marks in wet cement (ii) pour piano*, deux percussions et ensemble amplifié
Claude Vivier : Pulau Dewata pour ensemble ; Bouchara pour soprano et ensemble ; Shiraz pour piano
Marion Tassou, soprano
Wilhem Latchoumia, piano*
Ensemble L’Instant Donné
Aurélien Azan-Zielinski, direction

  • Vendredi 16 novembre à 20h30 | Cité de la musique - Philharmonie de Paris

Claude Vivier : Glaubst du an die Unsterblichkeit der Seele ? pour trois synthétiseurs, percussions et douze voix ; Cinq Chansons pour percussion ; Jesus erbarme dich pour soprano et chœur
Gérard Grisey : Quatre Chants pour franchir le seuil pour voix de soprano et quinze musiciens
Melody Louledjian, soprano
Samuel Favre, percussion
Ensemble Solistes XXI, direction, Christophe Grapperon
Ensemble intercontemporain
Michael Wendeberg, direction

  • Mardi 4 décembre à 20h00 | Théâtre de la Ville - Espace Cardin

Claude Vivier : Kopernikus, un rituel de mort pour sept chanteurs, sept instrumentistes et bande
Livret du compositeur (français et langue inventée)
Ensemble L’Instant Donné
Ensemble vocal Roomful of Teeth
Eric Dudley, direction des répétitions
Michael Schumacher, danseur-chorégraphe et collaborateur de Peter Sellars
Seth Reiser, lumières
Pamela Salling, régie générale
Peter Sellars, mise en scène

Programme complet du festival

Dates

du 10 septembre au 31 décembre 2019