Exposition Le Monde à l'Envers sur le thème du carnaval au MUCEM (musée pour la Méditerranée)

Du 26 mars au 25 août 2014, le MUCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) de Marseille présente l’exposition Le Monde à l'Envers - Carnavals et mascarades d’Europe et de Méditerranée.

Exposition Le Monde à l'Envers sur le thème du carnaval au MUCEM (musée pour la Méditerranée)
Affiche de l’exposition Le Monde à l'Envers ©MUCEM

Commissaire générale : Marie-Pascale Mallé
Commissaires associés : Françoise Dallemagne, Frédéric Mougenot
Scénographie : Massimo Quendolo, Léa Saïto
Co-production / itinérance : Musée International du Carnaval et du Masque (Belgique)

Dans les années 1960, on croyait pouvoir prédire la mort de Carnaval, réduit à une fête enfantine ou à une démonstration folklorique. Finalement, il n’en est rien. Cinquante ans plus tard, le Carnaval se porte bien. Partout, mascarades rurales et parades urbaines renaissent et se réinventent, cherchant à renouer avec des rites très anciens ou s’inspirant de formes revenues de très loin.

QU'EST CE QUE LE CARNAVAL ?
On regroupe aujourd’hui sous cette appellation des manifestations très différentes :
● les parades urbaines, liées ou non au calendrier liturgique, anciennes ou récemment inventées
● les mascarades rituelles de l'hiver, qui commençaient parfois à la Toussaint, caractérisaient ailleurs la période des 12 jours ou de l’Epiphanie ou les « jours gras » précédant le carême. Revisités, ces rites masqués connaissent aujourd'hui un renouveau général.
● les carnavals tropicaux, qui connaissent un succès planétaire. Ils fascinent les Européens qui s’y rendent et sont pratiqués en Europe comme une fête identitaire par les immigrants originaires de la Caraïbe ou de l’Amérique du Sud.
● les rites masqués de la rive sud de la Méditerranée : mascarades de l’Aïd-el-kebir et de l’Achoura dans les zones berbérophones du Maroc, nouvel an berbère (Yennayer) dans l’Algérie Kabyle, Pourim juive.

Si différentes à première vue, ces manifestations ont beaucoup en commun : des personnages archétypiques, que l’on retrouve dans les villes comme dans les campagnes, des comportements récurrents (excès alimentaire, licence sexuelle et scatologie, inversions en tous genres, droit des masques à révéler les inconduites et à critiquer la politique locale ou internationale), mais surtout des représentations communes de la fête.

L’EXPOSITION "LE MONDE A L'ENVERS"
En interrogeant de façon transversale les pratiques carnavalesques actuelles et en s’appuyant sur les très belles collections du MuCEM et du musée international du Carnaval et du Masque, l’exposition Le Monde à l’Envers entraînera le visiteur dans un voyage dans l’imaginaire carnavalesque, un imaginaire riche, ancien, qui convoque les grandes mythologies indoeuropéennes mais parle fortement aux hommes d’aujourd’hui. Au fil du parcours immersif et poétique, le visiteur est invité à découvrir les multiples facettes du carnaval et comment il permet de mettre en scène ses peurs, ses désirs et ses rêves.

Le parcours de l’exposition conduira le visiteur du carnaval comme fête calendaire au carnavalesque comme culture populaire:

►1ère partie : Les masques de l'hiver ou la refondation
Les folkloristes et ethnologues du début du xxe siècle ont souvent décrit le carnaval comme un rite de magie agraire. Les carnavaliers d’aujourd’hui se réapproprient ces interprétations. À la ville comme à la campagne, le carnaval est toujours vécu comme une fête du renouveau. Même si elles semblent immémoriales, les pratiques décrites dans cette première section sont accomplies par des contemporains parfaitement intégrés dans la vie moderne, qui les ont en partie réinterprétées.

Le monde à l'envers MUCEM
Le monde à l'envers MUCEM

2ème partie : Cacher ou révéler ? Le pouvoir des masques
Le visiteur est accueilli dans cette section par un ensemble de témoignages de « masqués » qui rendent compte de l’émotion et de la ferveur des acteurs du carnaval et permettent de s’interroger sur la relation au masque du spectateur comme du porteur, sur l’être et le paraître, le personnage et la personne.

Le monde à l'envers MUCEM 2
Le monde à l'envers MUCEM 2

3ème partie : En suivant la parade : la fête à l’envers ou le domaine de l’ambivalence ?
Se présentant sous la forme d’une parade, le visiteur se trouve dans la posture du spectateur qui suit le défilé. Le regroupement des personnages par thèmes, dialoguant avec l’iconographie ou les objets placés en regard, invite à prendre conscience de la signification de certaines mises en scène carnavalesques.

Le monde à l'envers MUCEM 3
Le monde à l'envers MUCEM 3

DATES :
Du 26 mars au 25 août 2014

SITE OFFICIEL DU MUCEM
1, esplanade du J4
13002 Marseille
Réservations et renseignements :
04 84 35 13 13
reservation@mucem.org

Sur le même thème

Dates

du 13 mai au 25 août 2014