Interview exclusive de la fille cachée de Louis Armstrong

Retrouvez la série "Un été avec Armstrong", 16H d’émissions par Florian Royer, à partir du 10 juillet, les samedi et dimanche de 18h à 19h.

Interview exclusive de la fille cachée de Louis Armstrong
Louis Armstrong, © Getty

Pour la première fois en France, France Musique diffuse un entretien de la fille inavouée de Louis Armstrong : Sharon Preston.
Ce n’est qu’à l’âge de 50 ans que la fille illégitime du musicien (de sa liaison avec une danseuse) révèle son existence aux Etats-Unis. Aujourd’hui âgée de 66 ans, elle raconte à Florian Royer sa relation avec son père qui a financé son éducation dans le secret jusqu’à sa  mort. La mère de Sharon Preston a préféré taire son existence et garder le secret de famille par respect pour son amant. Louis Armstrong avait prétendu ne jamais avoir eu d’enfant. Sharon Preston est sa seule fille malgré ses 4 mariages et ses nombreuses liaisons illégitimes.

Cette interview est à découvrir dans la série que Florian Royer consacre au géant du jazz tout l’été sur France Musique dans le cadre du cinquantenaire de sa disparition les samedi et dimanche de 18h à 19h, et ce à partir du 10 juillet. 

A travers ces 16 épisodes, des biographes, des historiens du jazz et les rares témoins qui l’ont connu, racontent la vie de Louis « Satchmo » Armstrong, rythmée par ses enregistrements et ceux de ses contemporains.

16 épisodes diffusés tout l’été, le samedi et le  dimanche de 18 à 19h :

Samedi 10 juillet : Prologue. Tour d'horizon du chaudron musical néo-orléanais et des premiers noms du jazz.
Dimanche 11 juillet : Back O’Town Blues. Enfance, famille, petits boulots, l’entrée en maison surveillée (1901-1913).
Samedi 17 juillet : Coal Cart Blues. Sortie de maison surveillée, les premiers engagements, le jazz se déplace vers le nord et se répand grâce aux disques (1914-1922).
Dimanche 18 juillet : Dippermouth Blues. King Oliver le faire venir à Chicago, les premiers disques. Puis passe dans le grand orchestre de Fletcher Henderson. (1923-1925).
Samedi 24 juillet : Everybody loves my Baby. Collaboration avec Clarence Williams, accompagne plusieurs chanteuses, rencontre Bechet, Bessie Smith et Ma Rainey (1924-1925).
Dimanche 25 juillet : Heebie Jeebies. Quitte Henderson pour fonder son propre groupe, les Hot Five, puis les Hot Seven. Premières expériences en   tant que chef (1925-1927).
Samedi 31 juillet : West end Blues. Consécration, imitations, les chefs-d'œuvre des Roaring Twenties (1928-30).
Dimanche 1er août : You rascal you. Tournées européennes et premiers films. Armstrong à Paris (1930-1935).
Samedi 7 août : Pennies from Heaven. Disques, radio, tournées, cinéma... Rencontre avec Glaser (1936-1940).
Dimanche 8 août : Esquire Bounce. La guerre, le Petrillo Ban, le concert Esquire (1942-1945).
Samedi 14 août : La vie en rose. Retour à la normale et Nice 1948 (1946-1949).
Dimanche 15 août : Ella and Louis. Les All Stars. Rencontre avec Ella Fitzgerald, les premiers grands albums, hommages à Waller et à Handy (1950-1956).
Samedi 21 août : Louis and the good book. Ambassadeur de l'American Way of Life jusqu'en Afrique, l'incident de Little Rock, Louis dépassé par le be bop et le rock ? (1957-1960).
Dimanche 22 août : Hello Dolly. Enregistre avec Stan Getz et Duke  Ellington, le phénomène Hello Dolly (1960-1965).
Samedi 28 août : What a Wonderful World. Les dernières sessions et l'ultime apparition au Waldorf (1965-1971).
Dimanche 29 août : Epilogue. Quel est l'héritage d'Armstrong ? Comment son image et sa musique sont exploitées ?

Et sur la chaîne YouTube de France Musique : interview de Florian Royer.