Vous avez dit classique ? Chiche !
Programmation musicale
Dimanche 7 février 2021
1h 58mn

Tambourin chinois

Vendredi, le 12 février 2021, ce sera le Nouvel An Chinois. Préparons-nous en musique, à passer à l'année du Buffle de métal ! L’orientalisme musical est longtemps resté éloigné d’une démarche éthnomusicologique, mais nombre de ces oeuvres sont un hommage à la Chine et à son art.

Tambourin chinois
Décorations pour le Nouvel An Chinois au Parc Ditan de Beijing en 2019 : lampions et éventails porte-bonheur, © Getty / Photo by Ding Bangxue/Qianlong.com/Visual China Group via Getty Images

Si la Chine est à notre époque un grand pays de musique classique, les compositeurs occidentaux en ont longtemps retenu une image lointaine, exotique. La fascination pour l’Empire du Milieu reposait sur un imaginaire nourri de poésies ou de personnages légendaires. Vers la fin du XIXe siècle certains compositeurs vont intégrer des sonorités proches de la musique traditionnelle chinoise dans leur instrumentation et dans leur langage. Avec le Tambourin chinois de Fritz Kreisler, on est loin d’une forme d’authenticité culturelle mais c’est un petit joyau, une miniature au goût de pastiche composée en 1910. On y trouve des quintes parallèles et surtout l’échelle pentatonique – une gamme de cinq hauteurs de notes que Maurice Ravel utilise à la même époque, dans Ma Mère l’Oye, pour la pièce intitulée Laideronnette, impératrice des pagodes. L’orchestration est d’un raffinement extrême et vient servir l’ambiance orientale : petite flûte, xylophone, harpe, célesta, jeu de timbres et cymbales. 

Une princesse chinoise fascine les compositeurs :  la cruelle Turandot. Sa beauté légendaire attire à Pékin de nombreux prétendants qui doivent élucider trois énigmes, pour gagner sa main; s’ils échouent, ils sont exécutés. Giacomo Puccini en a donné un opéra très célèbre, en 1924. La princesse Turandot a aussi inspiré Paul Hindemith, Ferruccio Busoni, ou avant, Carl Maria von Weber.
La poésie chinoise a été source d’inspiration dans le répertoire du Lied et de la mélodie, pour un chef d’œuvre des plus connus, Le Chant de la terre de Gustav Mahler, et aussi pour des auteurs tels qu’Albert Roussel, Claude Debussy…

Programmation musicale :

Fritz Kreisler,

Tambourin chinois op 3

Ruggiero Ricci, violon
Brooks Smith, piano
DEUTSCHE GRAMMOPHON 00289 477 9942

Maurice Ravel,

Ma Mère l’Oye :
Laideronnette, impératrice des pagodes

Anima Eterna
direction : Jos van Immerseel
ZIG ZAG TERRITOIRES ZZT 343

Giacomo Puccini – Giuseppe Adami et Renato Simoni d’après Carlo Gozzi,

Turandot :
Un Mandarin, La Foule, Les Gardes, Liù
« Popolo di Pekino ! » (« Peuple de Pékin ! » - extrait - Acte 1 scène 1)

Elisabeth Schwarzkopf, soprano (Liù)
Giulio Mauri, baryton (Un Mandarin)
Choeur du Théâtre de la Scala de Milan
Norberto Mola, chef des chœurs
Orchestre du Théâtre de la Scala de Milan
direction : Tullio Serafin
WARNER CLASSICS 0825646341009

Giacomo Puccini – Giuseppe Adami et Renato Simoni d’après Carlo Gozzi,

Turandot :
Ping, Pong, Pang
- « Ola, Pang ! Ola Pong ! » (« Holà, Pang ! Holà, Pong »)
- « O Cina, o Cina » (« Ô Chine, ô Chine »)

Mario Borriello, baryton (Ping)
Renato Ercolani, ténor (Pang)
Piero de Palma, ténor (Pong)
Orchestre du Théâtre de la Scala de Milan
direction : Tullio Serafin
WARNER CLASSICS 0825646341009

Carl Maria von Weber,
Turandot Prinzessin von China op 37,
Musique de scène pour la pièce de Friedrich von Schiller d’après Carlo Gozzi :
Ouverture

Orchestre Symphonique de la WDR de Cologne
direction : Howard Griffiths
CPO CPO 777 831-2

Paul Hindemith / d’après Carl Maria von Weber,

Métamorphoses symphoniques sur des thèmes de Carl Maria von Weber :
2ème mouvement. « Turandot, Scherzo ». Moderato – Lebhaft (Vif)

Orchestre Philharmonique de Berlin
direction : Claudio Abbado
DEUTSCHE GRAMMOPHON 447 389-2

Ferruccio Busoni,

7 élégies K 249 :
Turandots Frauengemach   (La chambre des suivantes de Turandot) K 249 n°4. Intermezzo

Marc-André Hamelin, piano
HYPERION CDA 67951/3

Augusta Holmès,

La Princesse sans cœur

Aurélie Loilier, soprano
Qiachu Li, piano
MAGUELONE MAG 358428

Albert Roussel – Qián Qǐ / traduction Henri-Pierre Roché d’après d'après Herbert Allen Gilles,

Deux Poèmes Chinois :
2. Réponse d’une épouse sage

Véronique Gens, soprano
Orchestre National d’Île de France
direction : Jacques Mercier
RCA RED SEAL 74321 60631 2

Gustav Mahler – Li-Taï-Po / traduction allemande Hans Bethge

Le Chant de la terre :

3. Von der Jugend (De la jeunesse)

5. Der Trunkene im Frühling
(L’homme ivre au printemps)

1. Das Trinklied vom Jammer der Erde
(Chanson à boire de la douleur de la terre)

Fritz Wunderlich, ténor
Philharmonia Orchestra
New Philharmonia Orchestra
direction : Otto Klemperer
WARNER CLASSICS 0825646075980

François Couperin,

Pièces de clavecin du Livre 7, 27ème ordre, en si mineur :
Les Chinois

Blandine Verlet, clavecin
APARTE AP 036

Maurice Ravel – Colette,

L'Enfant et les Sortilèges :
- La Tasse, la Théière
« Keng-ça-fou, Mah-jong » (1er tableau)
- L’Enfant « Oh ! Ma belle tasse chinoise »

Pamela Helen Stephen, mezzo-soprano (L’Enfant)
Jacqueline Miura, mezzo-soprano (La Tasse chinoise)
Mark Tucker, ténor (La Théière)
Orchestre Symphonique de Londres
direction : André Previn
DEUTSCHE GRAMMOPHON 457 589-2

Claude Debussy – Anonyme,

Rondel chinois

Mady Mesplé, soprano
Dalton Baldwin, piano
WARNER (EMI) CLASSICS CMS 7 64096 2

Piotr Ilitch Tchaïkovski,

Casse-noisette, Ballet en 2 actes op 71 :
Acte 2 : Divertissement :
3. Thé. Danse chinoise

Orchestre Philharmonique du Gurzenich de Cologne
direction : Dimitri Kitaienko
OEHMS CLASSICS OC 448

Igor Stravinsky,

Le Chant du rossignol, Poème symphonique :
2ème mvt. Marche chinoise – Poco più mosso – Tempo giusto

Cleveland Orchestra
direction : Pierre Boulez
DEUTSCHE GRAMMOPHON 471 197-2

Alexandre Tcherepnine,

Etudes chinoises de concert op 52 :
Etude op 52 n°3 : Hommage à la Chine

Giorgio Koukl, piano
GRAND PIANO GP 649

Chen Gang et He Zhanhao,

Concerto « Les Amants papillons » :
1er mvt. Adagio cantabile

Gil Shaham, violon
Jin Ta, flûte
Gulia Mashurova, harpe
Johathan Fox, percussions
Orchestre Symphonique de Singapour
direction : Lan Shui
CANARY CLASSICS CC 13

Cordes sensibles :

Jean-Sébastien Bach,

Le clavier bien tempéré BWV 846 à 869 livre I :
Prélude en fa mineur BWV 857

Zhu Xiao-Mei, piano
MIRARE MIR 206

Jean-Sébastien Bach,

Suite française n°2 en ut min BWV 813 :
1. Allemande
2. Courante
3. Sarabande
4. Air
5. Menuet I et II
6. Gigue

Zhu Xiao-Mei, piano
ACCENTUS MUSIC ACC 30404

Franz Schubert,

Divertissement à la Hongroise en sol mineur op 54, D 818 :
2ème mvt. Marche

Alexandre Tharaud, Zhu Xiao-Mei, piano à 4 mains
HARMONIA MUNDI HMC 901773

Wolfgang Amadeus Mozart,

Sonate pour piano n°10 en ut Majeur KV 330 :
1er mvt. Allegro moderato

Zhu Xiao-Mei, piano
MIRARE MIR 152

Jean-Sébastien Bach,

Variations Goldberg BWV 988 :
Aria

Zhu Xiao-Mei, piano
ACCENTUS MUSIC ACC 30372

L'équipe de l'émission :