Vous avez dit classique ? Chiche !
Programmation musicale
Dimanche 31 janvier 2021
1h 58mn

Dé-concertant !

Des concertos célèbres et d’autres moins, d’auteurs bien connus : Corelli, Vivaldi, Bach, Mozart, Mendelssohn, R. Strauss, Bruch, Tchaïkovski, Poulenc, Bartók, Khatchatourian

Dé-concertant !
Un poisson d'or face au ban, comme un soliste face à l'orchestre, © Getty / Photo by PM Images

Le plus souvent, quand on dit concerto, on pense à cette oeuvre que l’on écoute en général dans la première partie d’un concert. Ce moment où un soliste se retrouve seul face à l’orchestre. Mais il existe plusieurs types de concertos (concerti!) : concerto grosso, concertos à plusieurs instruments solistes… Le concerto désigne un genre instrumental qui vient à l’origine, d’un style vocal dit concertant, où on utilise tout ce qui peut générer du contraste : des textures, des dynamiques, des groupes. Dans le Concerto Grosso op 6 n°1 de Corelli, à la fin du XVIIème siècle, un groupe d’instruments, le concertino (ici deux violons et un violoncelle) dialogue et parfois s’oppose avec le reste de l’orchestre, le ripieno. A Bologne, Torelli élabore le concerto soliste et au début du XVIIIème siècle, Vivaldi compose sur ce modèle, une série de concertos intitulée L’Estro Armonico (L’Invention harmonique). Bach a transcrit pour le clavier plusieurs des concertos de ce cycle. Il travaille activement au genre du concerto. En 1721 sont réunis dans un recueil les Six Concertos Brandebourgeois. Dans le 3ème en sol Majeur, les instruments (trois violons, trois altos, trois violoncelles et une basse) sont tour à tour solistes et dans le tutti.

A la fin du XVIIIème siècle, Mozart écrit pas moins de 27 concertos pour piano qu’il joue lui-même. En 1785 il choisit la tonalité de ré mineur pour son 20ème concerto. Une tonalité dramatique, celle de la future ouverture de Don Giovanni. Au XIXème siècle apparaît le culte du soliste avec des virtuoses comme le violoniste Paganini ou le pianiste Franz Liszt. Le concerto est le lieu de la virtuosité, de la bravoure instrumentale par excellence. Les instruments à vent ont aussi leur répertoire soliste, par exemple, le Duett-concertino de Richard Strauss, pour clarinette, basson et orchestre. Et l’on doit à Bartók une forme révisée du concerto grosso : le Concerto pour orchestre où la virtuosité est généralisée à tous les pupitres.

Programmation musicale :

Arcangelo Corelli,

Concerto grosso en ré Majeur op 6 n°1 :
5ème mouvement. Allegro

Amandine Beyer, violon et direction
Helena Zemanova, violon
Gli Incogniti
ZIG ZAG TERRITOIRES ZZT 327

Antonio Vivaldi,

Concerto en sol mineur op 3 n°2, RV 578
pour 2 violons violoncelle cordes et basse continue :
1er mvt. Adagio e spiccato – Allegro

Rachel Podger, violon et direction
Bojan Čičić, violon
Alison McGillivray, violoncelle
Brecon Baroque
CHANNEL CLASSICS CCSSA 36515

Jean-Sébastien Bach,

Concerto Brandebourgeois n°3 en sol Majeur BWV 1048 :
1er mvt. Allegro

Concentus Musicus de Vienne
direction : Nikolaus Harnoncourt
TELDEC 8.42840 ZK

Wolfgang Amadeus Mozart,

Concerto pour piano et orchestre n°20 en ré mineur KV 466 :
1er mvt. Allegro

Martha Argerich, piano
Orchestre Mozart
direction : Claudio Abbado
DEUTSCHE GRAMMOPHON 479 1033

Félix Mendelssohn,

Concerto pour violon, piano et orchestre n°1 en ré mineur :
3ème mvt. Allegro molto

Martha Argerich, piano
Gidon Kremer, violon
Orchestre de Chambre Orpheus
DEUTSCHE GRAMMOPHON 479 6511

Richard Strauss,

Duett-concertino pour clarinette, basson,
orchestre à cordes et harpe AV 147, TrV 293 :
1er mvt. Allegro moderato
2ème mvt. Andante (extrait)

Peter Schmidl, clarinette
Michael Werba, fagott
Cordes et harpe de l’Orchestre Philharmonique de Vienne
direction : André Previn
DEUTSCHE GRAMMOPHON 453 483-2

Max Bruch,

Concerto pour violon et orchestre n°2 en ré mineur op 44 :
1er mvt. Adagio ma non troppo

Itzhak Perlman, violon
Orchestre Philharmonique d’Israël
direction : Zubin Mehta
WARNER CLASSICS (EMI) CDC 7 49071 2

Piotr Ilitch Tchaïkovski,

Concerto pour piano et orchestre n°2 en sol Majeur op 44 :
2ème mvt. Andante non troppo

Emil Gilels, piano
New Philharmonia Orchestra
direction : Lorin Maazel
WARNER (EMI) CLASSICS 5 68637 2

Francis Poulenc,

Concerto pour orgue, orchestre à cordes
et timbales en sol mineur FP 93 :
Andante – Allegro giocoso

Iveta Apkalna, orgue
Cordes et timbales de
l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise
direction : Mariss Jansons
BR KLASSIK 900178

Béla Bartók,

Concerto pour orchestre Sz 116, BB 123 :
5ème mvt. Finale

Philadelphia Orchestra
direction : Eugene Ormandy
BNF COLLECTION 3610156616795 (code-barres)

Cordes sensibles :

Aram Khatchatourian,

Concerto pour violon en ré mineur :
3ème mouvement. Allegro vivace

Jean Ter-Merguerian, violon
Orchestre Philharmonique d’Arménie
direction : Michael Maluntsian
RHINE CLASSICS RH-016

Johannes Brahms,

Sonate pour violon et piano n°1 en sol Majeur op 78 :
2ème mvt. Adagio

Jean Ter-Merguerian, violon
Monique Oberdoerffer, piano
RHINE CLASSICS RH-016

Pablo de Sarasate,

Caprice basque op 24

Jean Ter-Merguerian, violon
Monique Oberdoerffer, piano
RHINE CLASSICS RH-016

Aram Khatchatourian / arr Mikhael Fikhtengolts,

Gayaneh, Suite de ballet n°2 :
Danse d’Aisha
arrangement pour violon et piano

Jean Ter-Merguerian, violon
Nelli Daniel-Beck, piano
RHINE CLASSICS RH-016

L'équipe de l'émission :