Vous avez dit classique ? Chiche !
Programmation musicale
Dimanche 7 mars 2021
1h 58mn

Bach-Obsession

: Jean-Sébastien Bach n’a cessé d’inspirer les musiciens de toutes les époques, de Mozart à Chostakovitch, en passant par Clara Schumann, Mendelssohn, Liszt, Brahms, Busoni, Ysaÿe, Rachmaninov ou Villa-Lobos…

Bach-Obsession
Jean-Sébastien (Johann Sebastian) Bach (Eisenach, 31 mars 1685 - Leipzig, 28 juillet 1750). Tableau d'E.G. Haussmann. Musée de la ville de Leipzig, © Getty / Photo by ullstein bild/ullstein bild via Getty Images

L’œuvre du cantor de Leipzig est le point de départ et aussi, un retour à l’essentiel pour de nombreux artistes, compositeurs ou interprètes. Sa perfection architecturale et sa dimension mathématique soutiennent un discours musical parfaitement élaboré, dans lequel figurent les passions humaines les plus bouleversantes. C’est aussi une musique qui crée un silence qui invite à la contemplation et dans lequel résonne l’âme. On dit souvent qu’il a fallu attendre la « redécouverte » de la Passion selon Saint-Matthieu, dirigée par Félix Mendelssohn en 1829, pour que la musique de Bach soit tirée de I'oubli dans lequel elle était tombée après sa mort en 1750. Dans les cercles de connaisseurs, on continuait de jouer ses œuvres pour clavier et orgue, notamment le Clavier bien tempéré : deux cycles de 24 Préludes et Fugues chacun, dans les 12 demi-tons de la gamme chromatique que Mozart découvrit à Vienne en 1782, grâce au baron van Swieten qui en avait reçu une copie des mains de Carl Philipp Emanuel Bach. Mozart en transcrivit des Fugues pour trio à cordes.

Tout au long du XIXe siècle, Bach va devenir une colonne vertébrale de la musique allemande. Pour exemple, en Janvier 1845 le couple Schumann a entamé ensemble des études intensives du contrepoint. En Février, Clara écrit trois fugues à quatre voix d’après des thèmes du « Clavecin bien tempéré » de Bach. Puis elle compose trois fugues d’après des thèmes donnés par Robert qu’elle fait précéder d’un bref prélude pour chacune. Elle a 26 ans.
En mai 1909, Ferruccio Busoni créé une oeuvre originale à partir de trois pièces pour orgue de Bach, à la mémoire de son père qui lui avait fait découvrir tôt la musique d’un compositeur dont il allait se faire le champion. Obsession de la musique de Bach, et particulièrement sa Partita en mi Majeur pour le compositeur belge, Eugène Ysaÿe qui nommera ainsi le 2ème mouvement de sa Sonate pour violon en la mineur, écrite en juillet 1923. Pour le compositeur brésilien Heitor Villa-Lobos, « Bach est un intermédiaire entre toutes les races ».  Ses Bachianas Brasileiras sont une série de neuf suites écrites pour diverses combinaisons d'instruments et de voix, entre 1930 et 1945. En Union Soviétique, Chostakovitch compose d’octobre 1950 à février 1951 une série de 24 Préludes et Fugues, explorant les 24 tonalités majeures et mineures.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Programmation musicale :

Jean-Sébastien Bach / arr Ferruccio Busoni,

Choral BWV 639 : Ich ruf' zu dir Herr Jesu Christ
(Je t’appelle, Seigneur Jésus-Christ)

Alfred Brendel, piano
PHILIPS 420 832-2

Wolfgang Amadeus Mozart / d’après Jean-Sébastien Bach,

Fugue en ré mineur KV 404a n°1
d'après la Fugue en ré dièse mineur BWV 853

Trio Grumiaux, trio à cordes :
Arthur Grumiaux, violon
Georg Janzer, alto
Eva Czako, violoncelle
PRAGA DIGITALS PRD/DSD 350132

Jean-Sébastien Bach,

Cantate BWV 126 : Erhalt uns Herr bei deinem Wort
(Maintiens-nous, Seigneur en ta Parole) :
Choral : Verleih uns Frieden gnädiglich
(Accorde-nous la paix, Seigneur)

Choeur et Orchestre Baroques d’Amsterdam
direction : Ton Koopman
CHALLENGE CLASSICS CC 72214/3

Félix Mendelssohn,

Verleih uns Frieden gnädiglich

Choeur et Orchestre de Chambre de Stuttgart
direction : Frieder Bernius
CARUS CARUS 83.204

Clara Schumann,

Prélude et fugue pour piano en sol min op 16 n°1

Jozef de Beenhouwer, piano
PARTRIDGE 1130-2

Franz Liszt,

Fantaisie et Fugue pour piano sur le nom de Bach S 529

Georges Cziffra, piano
PHILIPS 456 760-2

Dmitri Chostakovitch,

24 Préludes et Fugues op 87 :
Prélude et Fugue en mi mineur op 87 n°4

Dmitri Chostakovitch, piano
WARNER CLASSICS 0825646155019

Jean-Sébastien Bach / arr Alexandre Ziloti,

Le Clavier bien tempéré Livre 1 :
Prélude en mi mineur BWV 855a

Emil Gilels, piano
SONY CLASSICAL 88875177312-07

Jean-Sébastien Bach,

Cantate BWV 29 : Wir danken dir, Gott, wir danken dir
(Nous te remercions, Dieu, nous te remercions) :
Sinfonia

Collegium Vocale de Gand
direction : Philippe Herreweghe
HARMONIA MUNDI HMC 901690

Jean-Sébastien Bach / arr Sergei Rachmaninov,

Partita pour violon n°3 en mi Majeur BWV 1006 :
Prélude – transcription pour piano

Sergei Rachmaninov, piano
RCA VICTOR GOLD SEAL GD 87766

Eugène Ysaÿe,

Sonate pour violon en la mineur op 27 n°2 :
1er mouvement.Obsession

Thomas Zehetmair, violon
ECM 472 6872

Ferruccio Busoni,

Fantaisie d’après Jean-Sébastien Bach K 253

Marc-André Hamelin, piano
HYPERION CDA 67951/3

Heitor Villa-Lobos,

4ème des Bachianas Brasileiras :
Preludio

Sergio Assad, Odair Assad, guitares
NONESUCH 4559-79365-2

Heitor Villa-Lobos,

5ème des Bachianas Brasileiras :
Aria. Cantilena

Renée Fleming, soprano
New World Symphony
directioni : Michael Tilson-Thomas
RCA RED SEAL 09026 68538 2

Jean-Sébastien Bach / arr Myra Hess,

Cantate BWV 147 : Herz und Mund und Tat und Leben
(Le coeur, et la bouche, et les actes, et la vie) :
Choral : Jesus bleibet meine Freude
(Jésus demeure ma joie) - arrangement pour piano

Dinu Lipatti, piano
WARNER (EMI) CLASSICS 2 07318 2

Cordes sensibles :

Jean-Sébastien Bach,

Partita pour violon n°2 en ré mineur BWV 1004 :
1. Allemande

Rachel Podger, violon
CHANNEL CLASSICS CCS SEL 2498

Jean-Sébastien Bach / arr Edison Denissov,

Partita n°2 en ré min BWV 1004
arrangement pour violon et orchestre de chambre :
1. Allemande

Leonid Kogan, violon
Ensemble instrumental
direction : Pavel Kogan
PRAGA DIGITALS PRD 250373

Jean-Sébastien Bach,

Choral BWV 279 : Christ lag in Todesbanden
(Christ gisait dans les liens de la mort) pour 4 voix a cappella

Ensemble Hilliard :
Monika Mauch, soprano
David James, contre-ténor
John Potter, ténor
Gordon Jones, baryton
ECM 461 895-2

Jean-Sébastien Bach,

Cantate BWV 4 : Christ lag in Todesbanden :
Den Tod niemand zwingen kunnt
(Nul ne peut contraindre la mort)
pour haute-contre a cappella, 6 premières mesures

David James, contre-ténor
ECM 461 895-2

Jean-Sébastien Bach,

Partita n°2 en ré mineur BWV 1004 :
Chaconne avec citations de chorals chantés

Christoph Poppen, violon
Ensemble Hilliard :
Monika Mauch, soprano
David James, contre-ténor
John Potter, ténor
Gordon Jones, baryton
ECM 461 895-2

Vient de paraître :

Gilles Cantagrel,
Sur les traces de J.-S. Bach
Editions Buchet - Chastel
ISBN 978-2-283-03425-5

Gilles Cantagrel, Sur les traces de J.-S. Bach (Buchet-Chastel)
Gilles Cantagrel, Sur les traces de J.-S. Bach (Buchet-Chastel)
L'équipe de l'émission :