Magazine
Jeudi 19 février 2015
4 min

Léna et la danse

Cette semaine, Léa Minod a rencontré Léna. Son violon d'Ingres : la danse.

Quelques pas de danse à quelques pas de Paris.

Au Pré-Saint-Gervais, dans le studio Akuarium. C’est là que la danseuse, chorégraphe et pédagogue Aurélie Delarue de la compagnie L’Air-ivre accueille ceux qui veulent faire un pas de côté.

C’était un mercredi soir, je suis arrivée un peu en retard pour le cours de danse improvisée. Léna est là, dans la salle. Elle danse sans se retourner.

La jeune femme est partie à 18h du travail pour arriver à l’heure au cours. Elle, qui parle toute la journée au bureau a besoin faire vivre son corps le plus souvent possible.

Deux heures passent, je la rejoins dans un vaste salon qui fait office de vestiaire. A quelques mètres, le cours de chorégraphie commence. Léna les retrouvera plus tard. A moins d’être happée par un bal de tango à l’autre bout de la nuit.

Léna Tchirniva sera sur scène du 5 au 7 mars prochain au Proscenium (Paris 11e) pour un spectacle mêlant danse et théâtre autour de l’écriture d’Antonin Artaud : L’écriture d’Artaud par la Cie Gé.

Vous pouvez également retrouver la compagnie Air ivre sur son site internet et sa page Facebook. Vous y trouverez ateliers, stages, cours de danse et de yoga... avis aux amateurs !

L'équipe de l'émission :