Versus
Programmation musicale
Samedi 31 juillet 2021
30 min

Hersant versus Marais

Un quatrième et nouveau match musical entre un compositeur du passé et un compositeur vivant. Aujourd’hui, mettez votre perruque léonine et accrochez vos ceintures !

Hersant versus Marais
Marin Marais versus Philippe Hersant , © Stéphane Ouzounoff / Wikipedia

Marin Marais (1656-1718) versus Philippe Hersant (1948)

  • La viole de gambe

Pas besoin de chercher bien loin le premier point sur lequel nos deux champions du jour vont s’affronter. Le premier est LE Maître de la viole de gambe du Grand Siècle. Elève de Sainte Colombe, Marin Marais se fait le champion d’œuvres écrites pour son instrument, dont il est un des plus grands virtuoses de son époque. Il en écrit des centaines, réparties en 5 Livres immenses, le tout formant un corpus de près de 15h de musique.

Lieu d’expérimentations et du théâtre des passions de l’âme, l’œuvre pour viole de Marin Marais est un sommet de poésie et de profondeur, auquel on aime revenir régulièrement, avec une grande tendresse une fois qu’on en a pénétré quelques arcanes.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Philippe Hersant
Pascolas
Ronald Martin-Alonso (viole de gambe)
Paraty (2020)

Marin Marais
Le Labyrinthe
Jordi Savall (viole de gambe)
Alia Vox (2006)

Du Labyrinthe de Marin Marais à la musique d’aujourd’hui, il n’y a qu’un pas. Philippe Hersant, écrit quant à lui de nombreuses œuvres pour viole de gambe, comme en 2003, un “chemin de Jérusalem” qui s’inspire de ces labyrinthes dessinés à même le sol dans les cathédrales du moyen-âge...une œuvre qui contient des allusions plus ou moins directes à Marin Marais, et plus spécifiquement à sa pièce Le Labyrinthe.

Philippe Hersant
Le chemin de Jérusalem « Mouvement 1 »
Ronald Martin-Alonso (viole de gambe)
Paraty (2020)

La viole de gambe, c’est l’instrument de l’intime par excellence. Et quel pouvoir d’envoûtement. Une poésie sans âge, éternelle, et le parfum du bois, des tannins et du parquet des hôtels particuliers du XVIIe siècle. C’est presque cette sensation éternelle que l’on éprouve lorsque l’on écoute Hypnos, cette œuvre récente pour deux violes de gambes, signée Philippe Hersant.  

Philippe Hersant
Hypnos
Ronald Martin-Alonso, Robin Pharo (violes de gambe)
Triton (2019)

Philippe Hersant
Pavane
Arnaud Thorette (alto)
Triton (2007)

  • Le dépouillement

Une part importante des oeuvres pour viole de Marin Marais et de la musique de Philippe Hersant fait appel au dépouillement. Des œuvres qui le plus souvent refusent le faste et la parure, pour se consacrer à l’essence même de la musique. Une ligne mélodique simple, une harmonie claire et lisible. Une poésie de l’intime que l’on entend dans les Chants du Sud pour violon seul de Philippe Hersant, un cycle où le compositeur réinvente des mélodies traditionnelles du bassin méditerranéen. Une ivresse de l’intime et une mélodie sans fin que l’on entend aussi dans La Rêveuse de Marin Marais, une mélodie si simple et si tendre, accompagnée par des harmonies qui déchirent l’âme, en même temps que le cœur.

Marin Marais
La Rêveuse
Jordi Savall (viole de gambe)
Alia Vox (2006)

Philippe Hersant
Chants du Sud « IV. »
Virgil Boutellis (violon)
Evidence Classics (2016)

  • Contrastes et couleurs

On pourrait avoir l’impression que les musique de Marais et d’Hersant sont le plus souvent méditatives, et comme déconnectées d’une certaine intensité dramatique. Mais les œuvres de nos deux compositeurs se conjuguent aussi avec des contrastes et des atours de mille couleurs. 

En 2015, Hersant écrit une œuvre nouvelle, en miroir à la Messe à 4 chœurs de Marc-Antoine Charpentier. Un Cantique des Trois Enfants dans la Fournaise, sur cet extrait du livre des Psaumes, où 3 enfants chrétiens, jetés dans un brasier par Nabuchodonosor, plutôt que de hurler de douleur, préfèrent chanter les beautés du monde. 

Marais lui, écrit un vrai petit opéra miniature dans son Tombeau de Lully, écrit juste après la disparition du Maître du Grand Siècle. Lully était le champion des opéras, du drame et du contraste. Marais reconstitue une fresque lyrique, en hommage à celui qu’il a bien connu, puisque Marin Marais a tenu une partie de viole dans l’orchestre de la chambre du Roi lors de nombreuses créations de tragédies lyriques de Lully.

Philippe Hersant
Cantique des Trois Enfants dans la Fournaise
Les pages, les chantres et les symphonistes du Centre de Musique Baroque de Versailles, Maîtrise de Radio-France, Sofi Jeannin (direction)
Document du compositeur

Marin Marais
Tombeau de M. De Lully
Jordi Savall (viole de gambe)
Alia Vox (2003)

  • Le carillon

En 1998, Philippe Hersant écrit des variations sur une œuvre de Marin Marais. La Sonnerie de Ste Geneviève du Mont. Un thème de carillon à la simplicité apparente, qui mène les deux compositeurs à des sommets de raffinement.

Marin Marais
Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont
Fabio Biondi (violon), Jordi Savall (viole de gambe), Pierre Hantaï (clavecin), Rolf Lislevand (théorbe)
Aliavox (2001)

Philippe Hersant
Trio « variations sur la Sonnerie de Sainte-Geneviève du Mont de Marin Marais »
Pierre Colombet (violon), Raphaël Merlin (violoncelle), Johan Farjot (piano)
Triton (2007)

L'équipe de l'émission :