Variations Shakespeare
Programmation musicale
Dimanche 13 juillet 2014
1h 51mn

Songe d'une Nuit d'été

Le songe d'une nuit d'été de William Shakespeare a inspiré plus d'un compositeur. De Benjamin Britten à Ralph Vaughan Williams, panorama d'une lecture musicale de la comédie.

Songe d'une Nuit d'été
La querelle d'Oberon et de Titania - Étude de Joseph Noel Paton (v. 1849)

C’est à l’astronome et compositeur anglais William Herschel que nous devons la découverte de la planète Uranus et de ses deux premiers satellites. Lorsqu’en 1852, son fils John Herschel fut chargé de les baptiser, il choisit les noms d’Obéron et Titania, personnages féériques du Songe d’une Nuit d’Eté. Plus tard, d’autres satellites d’Uranus prendront des noms shakespeariens pris dans cette pièce (Puck) ou dans d’autres (Prospero, Ophélie, Desdémone, Juliette…)

A Midsummer Night’s Dream a non seulement inspiré des scientifiques, mais aussi des peintres (Joshua Reynolds, William Blake, Johann Heinrich Füssli …), des cinéastes (Max Reinhardt, Peter Hall, Michael Hoffman…), ainsi que de nombreux musiciens qui ont restitué chacun à leur manière les trois mondes décrits par le Barde, celui des êtres surnaturels, celui des amants et celui du peuple.

C’est pour nous l’occasion de retrouver l’inusable Marche Nuptiale de Mendelssohn dans la version pour piano seul de Franz Liszt (on oublie souvent qu’elle célèbre l’union d’une fée et d’un âne…), de savourer la merveilleuse adaptation de Benjamin Britten, d’entendre plusieurs versions de la chanson de Puck « Over Hill, over Dale » ou celle des fées « Ye Spotted Snakes », d’apprécier la finesse de Duke Ellington dans un extrait de Such Sweet Thunder, ou de découvrir les inattendus Beatles, mauvais acteurs assumés de Pyrame et Thisbé, désopilant épisode de théâtre dans le théâtre (videoen bas de la page).

Le contexte

Traditionnellement datée en 1594-1596 – en raison du mauvais été mentionné dans la pièce, et qui correspondrait à celui de 1594 ou de1596 -, l’écriture du songe d’une nuit d’été est contemporaine de celle de Roméo et Juliette et de Richard II. Ce n’est pas la première comédie de William Shakespeare, qui a sans doute déjà écrit à cette époque La comédie des erreurs, La mégère apprivoisée, Les Deux Gentils-hommes de Vérone, et Peines d’amour perdues.

L’auteur a alors près de 30 ans, il intègre la troupe des Lord Chamberlain’s Men nouvellement formée (1594), obtient le droit de porter des armoiries (son blason porte la devise « Non sanz droict »), et perd, en 1596, son seul fils (Hamnet). Ses pièces sont montées à Londres depuis 1592, comme en témoignent bon nombre d’allusions et de registres.

Les cinq premières années de la décennie 1590 sont marquées à Londres par l’épidémie de peste qui ravage la ville, et provoque la fermeture des théâtres en 1593 et 1594. William Shakespeare en profite pour se consacrer, en plus de ses pièces, à la poésie. Cette fin de règne d’Elisabeth I (elle meurt en 1603) est marquée par la victoire anglaise sur l’Invincible Armada espagnole (1588), le soulèvement d’Hugh O’Neill en Irlande (guerre de Neuf Ans, de 1594 à 1603) et le soutien militaire à Henri IV en France.

La reine, jusqu’alors figurée sous les traits de Diane, prend les traits de Gloriana, la reine des fées d’Edmund Spenser que l’on trouve sous le nom de Titania dans le songe.

L’argument

« Je t’en prie, aimable mortel, chante encore mon oreille est aussi amoureuse de ta voix que mon œil est captivé par ta présence et le pouvoir de ta beauté m’oblige au premier regard à te déclarer, à te jurer que je t’aime » (Acte III, scène 1)

Résumer en quelques lignes les cinq actes et les intrigues qui composent le songe d’une nuit d’été peut s’avérer périlleux. La pièce se déroule à Athènes, et dans les bois alentours. Trois groupes de personnages forment la comédie : les Athéniens (Thésée, Hippolyta, Egée, Lysandre, Démétrius, Philostrate, Hermia et Héléna), les fées et elfes (Obéron, Titania, Puck, Fleur des pois, toile d’araignée, Phalène, et Graine de moutarde) et les artisans-comédiens (Lecoin, Navette, Tubulure, Marmiteux, Famélique, Gâtebois).

Thésée, duc d’Athènes, doit épouser Hippolyta, la reine des Amazones. Egée vient demander à Thésée son conseil : sa fille Hermiarefuse le mariage arrangé avecDémétrius car elle aimeLysandre. Thésée désapprouve Hermia, alors que Lysandre tente, en vain, de révéler que Démétrius a déjà courtisé une autre femme, Héléna.

Face au désaveu, Lysandre et Hermia projettent de fuir hors d’Athènes et se donnent rendez-vous dans les bois voisins. Héléna entre en scène et déclare que Demetrius ne l’aime pas, mais préfère Hermia. Pour s’attirer les grâces de celui qu’elle aime, elle révèle la fuite d’Hermia et de Lysandre.

C’est aussi dans les bois que décident de se réunir des artisans d’Athènes pour monter la tragédie de Pyrame et Thisbé en l’honneur du mariage de Thésée et Hippolyta.

Le bois près d’Athènes, où doivent se retrouver Hemia et Lysandre d’un côté, et la troupe d’artisans-comédiens de l’autre, est le domaine du roi des Elfes, Obéron, et de la reine des fées, Titania. Ces deux derniers se disputent car Obéron est jaloux d’un page de Titania, ainsi que de Thésée, et Titania est jalouse d’Hippolyta. Furieux, Obéron ordonne au fidèle Puck d’aller lui chercher une « Pensée d’amour », fleur dont le nectar est un philtre d’amour et dont il projette de faire usage sur Titania pour récupérer le page.

Arrivent alors Démétrius et Héléna. Démétrius est furieux de la fuite d’Hermia, et repousse avec toujours plus de violence Héléna : chacun part de son côté. Invisible, Obéron assiste à la scène et demande à Puck d’utiliser un peu du philtre sur Démétrius, alors que lui part en faire usage sur Titania.

Lysandre et Hermia arrivent, et décident de se reposer séparément. Puck fait usage du philtre sur Lysandre, le prenant pour Démétrius, qu’il n’a jamais vu. Héléna rejoint les lieux, Lysandre ouvre alors les yeux sur elle, et tombe instantanément amoureux.

Alors que les artisans-comédiens arrivent dans les bois pour répéter, Puck les rejoint, attiré par le bruit. Il remarque que l’un d’eux, Navette, s’éloigne de la troupe, et le suit pour l’affubler d’une tête d’âne. C’est sur ce Navette à tête d’âne que Titania, elle aussi sous le coup du philtre d’amour, ouvre les yeux.

Lorsque Démétrius retrouve Héléna, celle-ci est toujours suivie des élans de Lysandre, qui font naître chez Démétrius un amour naturel pour la jeune femme. Héléna pense que Lysandre comme Démétrius se moquent d’elle.

Guidée par la voix de Lysandre, Hermia le rejoint, mais ce dernier la rejette. Obéron demande à Puck de désenchanter Lysandre, pendant que lui-même récupère le page. Une fois cela fait, Obéron demande à Puck de lever l’enchantement de Titania.

Thésée, Hippolyta, Egée, et leur suite se rendent à une chasse dans les bois et tombent sur Hermia, Lysandre, Démétrius, et Héléna. Les deux couples expliquent au duc la situation, et ce dernier, ravi de ce revirement, décide de célébrer les mariages des jeunes couples en même temps que le sien. Lors de cette grande fête, les artisans-comédiens présentent leur pièce, mais celle-ci n’a ni queue ni tête.

La pièce s’achève sur les mots de Puck : « Si nous, les ombres que nous sommes / Vous avons un peu outragés / Dites vous pour tout arranger / Que vous venez de faire un somme ».

Citations et noms français des personnages issus de : William Shakespeare, Le songe d’une nuit d’ été, traduction de Jules et Jean-Louis Supervielle, GF Flammarion.

William Shakespeare - Gerard Soest
William Shakespeare - Gerard Soest

♫ GENERIQUE

Henry Purcell - If music be the food of love (extrait)
King's Singers
RCA 090266142702

William Shakespeare - Pyramus and Thisbe
Extrait : Now I am dead
The Beatles
Source Youtube, 1964

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :