Une oeuvre, trois idées
Programmation musicale
Samedi 18 décembre 2021
3 min

Voyage dans le temps avec Orlando Gibbons

Ce samedi, Marc-Olivier nous fait voyager à travers le temps avec une élégie d'Orlando Gibbons, What is our life?, publiée en 1612. Le compositeur est, pour lui, l'un des plus grand de son temps et il nous en parle selon trois idées !

Voyage dans le temps avec Orlando Gibbons
Orlando Gibbons (1583-1625), © Getty / UniversalImagesGroup

La première idée est le goût des compositeurs de la Renaissance pour les beaux textes littéraires. En l’occurrence, le texte de cette élégie est de Sir Walter Ralegh, grand navigateur, poète et prétendument l’amant de la reine Elisabeth 1ère… Un personnage de roman. Mais beaucoup d’autres compositeurs se sont emparés de merveilles littéraires.
Ainsi, Thomas Moreley compose pour Shakespeare. Ici un extrait de O mistress mine avec le pionnier qu’était le contre-ténor Alfred Deller dans la redécouverte de ces répertoires :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

En France, Guillaume Costeley a le bon goût de choisir Ronsard, pour Mignonne, allons voir si la rose…

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Deuxièmement, évoquons le chemin des compositeurs de la Renaissance vers la verticalité, vers l'harmonie.
Dans l’évolution des langages musicaux de la musique savante, la fin de la Renaissance est une période fascinante. Elle marque l’avènement de la pensée harmonique : la polyphonie ne se limite plus à une savante superposition de lignes mélodiques, les accords s’enchainent de façon harmonieuse. Dans la célèbre Pavane à 4 voix, Belle qui tient ma vie, à chaque syllabe du texte correspond un accord. Le tout est d’une grande fluidité et d’une intelligibilité parfaite.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Pour finir, la troisième idée : la passion de la voix en ce début du 17ème siècle.  Quel meilleur exemple que ce célèbre psaume intitulé O clap your hands, mis en musique par Gibbons, le texte enjoint à chanter « with a voice of melody » !

L'équipe de l'émission :