Une heure, un concert
Concerts
Mercredi 8 juillet 2020
1h

Christian Gerhaher et Gerold Huber au Festival d'Aix-en-Provence 2020

Christian Gerhaher, baryton et le pianiste Gerold Huber interprètent des oeuvres d'Alban Berg et Franz Schubert. Récital produit par le Festival d'Aix-en-Provence pour sa scène numérique, enregistré le 24 juin 2020.

Christian Gerhaher et Gerold Huber au Festival d'Aix-en-Provence 2020
Christian Gerhaher, baryton, © Photo by Gregor Hohenberg / Sony Music

Récital de Christian Gerhaher, baryton et Gerold Huber, piano, donné le 24 juin dans le cadre du Festival d’Aix-en-Provence 2020, en l'Hôtel Maynier d'Oppède.

Au programme, des chants et lieder de Berg et Schubert.

Alban Berg – Christian Friedrich Hebbel,

Vier Gesänge (4 Chants) op 2 de 1910 :
Schlafen, schlafen, nichts als schlafen ! op 2 n°1
(Dormir, dormir)

Alban Berg – Alfred Mombert,

Vier Gesänge op 2
Schlafend trägt man mich in mein Heimatland op 2 n°2
(Endormi, on me ramène)
Nun ich der Riesen Stärksten überwand op 2 n°3
(Maintenant que du plus fort des géants)
Warm die Lüfte, es spriesst Gras auf sonnigen Wiesen op 2 n°4
(Chaudes sont les brises)

Franz Schubert – Francesco Petrarca /
traduction August Wilhelm Schlegel,

Drei Sonnett (3 Sonnets) de 1818
Sonett I : Apollo, lebet noch dein hold Verlangen
D 628 (Apollon, ton doux désir vit encore)
Sonett II : Allein, nachdenklich, wie gelähmt vom Kampfe
D 629 (Seul, songeur)

Franz Schubert – Francesco Petrarca /
traduction Johann Diederich Gries,

Drei Sonnett :
Sonett III : Nunmehr, da Himmel, Erde Schweigt
D 630 (Maintenant que le ciel se tait)

Alban Berg – Carl Hauptmann,

Extrait des Sieben Frühe Lieder (7 Premiers Lieder) de 1905-1908 :
Nacht (Nuit)

Alban Berg – Rainer Maria Rilke,

Extrait des Sieben Frühe Lieder :
Traumgekrönt (Couronne de rêve)

Alban Berg – Otto Erich Hanfleben,

Extrait des Sieben Frühe Lieder :
Liebesode (Ode d’amour)

Franz Schubert – Johann Wolfgang von Goethe,

Gesang des Harfners (Chants du Harpiste) D 478
1. Wer sich der Einsamkeit ergibt
(Celui qui s’adonne à la solitude)
2. Wer nie sein. Brot mit Tränen aß
(Celui qui n’a jamais mangé son pain avec des larmes)
3. An die Türen will ich schleichen
(Je m’en irai de porte en porte)

Alban Berg – Peter Altenberg,

Fünf Altenberg Lieder op 4
(5 Lieder sur des poèmes d’Altenberg) :
1. Seele, wie bist du schöner
(Âme, combien tu es belle)
2. Sahst du nach dem Gewitterregen den Wald
(As-tu vu après la pluie d’orage)
3. Über die Grenzen des Alls
(Par-delà les frontières du Grand Tout)
4. Nichts ist gekommen (Rien n’est venu)
5. Hier ist Friede (Ici est la paix)

Franz Schubert – Johann Petrus Silbert,

Abendbilder (Images du soir) D 650

Christian Gerhaher, baryton
Gerold Huber, piano

Concert enregistré par France Musique le 24 juin 2020 en l'Hôtel Maynier d'Oppède d'Aix-en-Provence, dans le cadre du Festival d'Aix-en-Provence.

Richard Wagner,

Tannhäuser :
Acte III scène 2 - « O du mein holder Abendstern »
(« Ô toi, ma belle étoile du soir »)

Christian Gerhaher, baryton (Wolfram)
Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise
direction : Daniel Harding
CD Sony Classical 88725422952

.
.

La Croix  &  La Croix L'Hebdo partenaires du Festival France Musique

L'équipe de l'émission :