Un mardi idéal
Concerts
Mardi 22 avril 2014
1h 27mn

Ensemble Syntonia, Thierry Escaich et l'Ensemble Axone, Laurent Courthaliac, Diabolus in Musica

Emission enregistrée en public au studio 105 de 19h30 à 21h vendredi 4 avril.

Dans les années 1950-1960, une excentrique anglaise du nom de Pannonica de Koenigswarter fut à New York la mécène de jazz be bop et l’ange gardien de nombre de ses musiciens, en particuliers de Thelonious Monk qu’elle soutint de manière inconditionnelle pendant une trentaine d’années. Héritier direct de cette grande époque via Barry Harris auprès de qui il a étudié dans la maison même de Pannonica, le pianiste Laurent Courthaliac a sorti en novembre dernier un album hommage à cette grande dame, entre œuvres dédiés, standards et compositions personnelles. C’est également au piano que sera ce soir le composteur et organiste Thierry Escaich, qui a également convié le quatuor de saxophones Axone pour évoquer la sortie d’un disque consacré à sa musique pour vents.
L’ensemble Syntonia, unique quatuor pour piano et cordes constitué en France, nous jouera Joseph Suk et Dvorak pour évoquer sa nouvelle parution discographique. Et nous commençons ce mardi idéal avec Diabolus in Musica, ensemble de musique médiévale qui se promène en ce moment entre chansons bretonnes profanes et musique liturgique des saintes chapelles.


Programmation musicale

Laurent courthaliac, piano jazz

T. Monk : Round Midnight
R. Rodgers : My Heart Stood Still
Alan Rankin Jones : Easy Street

Diabolus in Musica :
Axelle Bernage , mezzo-soprano
Emmanuel Vistorky, baryton-basse
Nicolas Sansarlat, vièle à archet
Antoine Guerber, harpe

Gace Brulé : Les oisellons de mon païs
Gillebert de Berneville : Je n'eüsse ja chante

Ensemble Syntonia :
Stéphanie Moraly et Thibault Noally, violons
Anne-Aurore Anstett, alto
Patrick Langot, violoncelle
Romain David, piano

Josef Suk : Quintette avec piano op.8 (2ème mouvement "Adagio religioso")

Laurent courthaliac, piano jazz

T. Monk : Pannonica

Diabolus in Musica :
Axelle Bernage , mezzo-soprano
Emmanuel Vistorky, baryton-basse
Nicolas Sansarlat, vièle à archet
Antoine Guerber, harpe

Thibaud de Champagne : Aussi cum l'unicorne
Chanson Anonyme : On doit la mere dieu

Quatuor Axone, saxophones

T. Escaich : Le Bal (extrait)

Thierry Escaich, piano

Thierry Escaich : Improvisation

Ensemble Syntonia :
Stéphanie Moraly et Thibault Noally, violons
Anne-Aurore Anstett, alto
Patrick Langot, violoncelle
Romain David, piano

A. Dvorak : Quintette avec piano n°2 op.81 (Finale : Allegro)

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :