Tour de chant
Programmation musicale
Dimanche 11 mars 2018
30 min

Michèle Arnaud (1/2)

Il y a les chanteuses que l’on entend et celles que l’on écoute. Michèle Arnaud, qui nous a quitté il y a vingt ans, appartient à cette dernière catégorie.

Michèle Arnaud (1/2)
Michèle Arnaud

Sa distinction naturelle et sa diction parfaite lui valurent de beaux succès, surtout au cabaret durant les années 50, et même au music-hall jusqu’au milieu des années 60.
L’excellence de son répertoire, choisi de façon très sûre chez nos meilleurs auteurs et compositeurs, n’a jamais sacrifié à la facilité.
Chanteuse intimiste, amoureuse des beaux textes et ne manquant jamais d’humour, elle était parfois qualifiée de « chanteuse intellectuelle » ; mais cette étiquette est fausse, car elle s’est toujours gardée d’aller vers les poètes hermétiques et les musiques laborieuses.
Parmi ses chansons favorites figure « La rue s’allume », écrite par l’homme de théâtre Louis Ducreux et mise en musique par André Popp.

Programme musical

La rue s’allume
(document INA, 1956)
 (p : Louis Ducreux – m : André Popp)

L’île Saint-Louis
(document INA, 1955)
(p : Léo Ferré et Francis Claude - m : Léo Ferré)

La vie d’artiste
(document INA, 1952)
(p : Léo Ferré et Francis Claude - m : Léo Ferré)

La complainte des infidèles
(document INA, 1952)
(p : Carlo Rim – m : Georges Van Parys)

Notre amour
(document INA, 1953)
(p et m : Léo Ferré)

Sous le pont Mirabeau
(document INA, 1954)
(p : Guillaume Apollinaire – m : Jacques Lasry)

Les amours oubliées
(document INA, 1956)
(p : Jacques Larue – m : René Cloërec)

Ne crois pas  (1956)
(p et m : Christian Guitreau)

La recette de l’amour fou (1958)
(p et m : Serge Gainsbourg)

Michèle Arnaud "Zon, zon, zon"

L'équipe de l'émission :