Tour de chant
Programmation musicale
Dimanche 21 janvier 2018
30 min

Les débuts de France Gall (2/2)

Auréolée du grand prix de l’Eurovision 1965, et consacrée en une soirée vedette internationale grâce à « Poupée de cire, poupée de son », France Gall voit sa carrière prendre un nouvel essor.

Les débuts de France Gall (2/2)
France Gall en concert au Vorst Nationaal, Bruxelles, 1993, © Getty / Gie Knaeps

Il faut dire que la chanson de Serge Gainsbourg, très originale, et les orchestrations aux allures de cavalerie signées Alain Goraguer ont bousculé les habitudes du concours qui prisait surtout les chansons romantiques. Bien que la presse française conteste le vote, la jeune chanteuse reçoit du courrier du monde entier, des propositions de galas et de tournées qui désormais vont s’enchainer.

Côté disques, son clan d’auteurs lui concocte régulièrement de nouveaux titres à enregistrer : Maurice Vidalin et Jacques Datin, Maurice Tézé et Guy Magenta, Robert Gall et Alain Goraguer.

Porté par le succès de l’Eurovision, Serge Gainsbourg commence à écrire pour de multiples interprètes, surtout des chanteuses, mais reste fidèle à celle qui lui a permis d’accéder à une grande notoriété. France Gall, pour sa part, est impressionnée par l’auteur-compositeur, dont elle apprécie la timidité, l’élégance et l’éducation. Gainsbourg signera au total douze chansons pour elle et il faut reconnaître que plupart sont marquantes… Par la suite, Serge ne manquera jamais une occasion de dire ce qu’il doit à France Gall.

Programme musical

France Gall chante :

Le cœur qui jazze
(1965)
(p : Robert Gall – m : Alain Goraguer)

France Gall
France Gall

L’Amérique
(1965)
(p : Eddy Marnay – m : Guy Magenta)

France Gall
France Gall

Baby pop
(1965)
(p et m : Serge Gainsbourg)

France Gall
France Gall

Les sucettes
(document INA 1966)
(p et m : Serge Gainsbourg)

France Gall
France Gall

Dents de lait, dents de loup
(répétition avec Serge Gainsbourg, document INA 1967)
(p et m : Serge Gainsbourg)

Teenie weenie boppie
(1967)
(p et m : Serge Gainsbourg)

France Gall
France Gall

Bébé requin
(1967)
(p : Jean-Michel Rivat et Frank Thomas – m : Jo Dassin)

France Gall
France Gall

Die schönste Musik, die es gibt
(1967)
(p : Kurt Hertha - m : Sidney Ramin et Tony Velona)

France Gall
France Gall

24/36
(1968)
(p : Jean-Michel Rivat et Frank Thomas – m : Jo Dassin)

France Gall
France Gall

Les petits ballons
(1972)
(p : Serge Gainsbourg – m : Jean-Claude Vannier)

France Gall
France Gall

Nous vous recommandons ce livre :
Serge Gainsbourg
L'intégrale et cætera
Édition établie par Yves-Ferdinand Bouvier et Serge Vincendet
Éditions Bartillat

Serge Gainsbourg - L'intégrale et cætera
Serge Gainsbourg - L'intégrale et cætera, © Bartillat
L'équipe de l'émission :