Tour de chant
Programmation musicale
Dimanche 28 octobre 2018
30 min

Les débuts de Charles Aznavour (3/4)

Séparé de Pierre Roche en 1950, après huit ans de carrière comme duettiste, dont 18 mois passés au Québec, Charles Aznavour restera durablement dans l’entourage d’Edith Piaf. Il se lance alors comme auteur de chansons, cherchant de nouveaux compositeurs.

Les débuts de Charles Aznavour (3/4)
Charles Aznavour en 1956, © Getty / Keystone France / Gamma-Keystone

Il travaille successivement avec Florence Véran, Gaby Wagenheim, Gilbert Bécaud.
Il tente également sa chance comme interprète, mais son physique et sa voix déconcertent le public et les critiques, de sorte qu’il mettra de longues années à s’imposer dans le paysage de la chanson.

Programme musical

Jézébel
par Edith Piaf, 1951
(p & m : Wayne Shanklin)  
Adapté par Charles Aznavour

Je hais les dimanches
par Juliette Gréco  
Document INA, 1951
(p : Charles Aznavour – m : Florence Véran)

Plus bleu
Charles Aznavour en duo virtuel avec Edith Piaf, 1997
(p & m : Charles Aznavour)

Poker
Charles Aznavour, 1951
(p : Charles Aznavour – m : Charles Aznavour et Pierre Roche)

Si j’avais un piano
par Charles Aznavour, 1953
(p : Charles Aznavour – m : Gaby Wagenheim)

Viens
par Gilbert Bécaud, 1953
(p : Charles Aznavour – m : Gilbert Bécaud)

Mé qué mé qué
par Dario Moreno, 1953
(p : Charles Aznavour – m : Gilbert Bécaud)

Couchés dans le foin
par Charles Aznavour, 1953
(p : Jean Nohain – m : Mireille)

Pour aller plus loin, de nombreux ouvrages retracent le parcours et l’œuvre de Charles Aznavour, y compris les livres de souvenirs du chanteur.
Nous recommandons en particulier la biographie de Daniel Pantchenko et Marc Robine « Charles Aznavour ou le destin apprivoisé » parue en 2006 chez Fayard. »

Daniel Pantchenko et Marc Robine « Charles Aznavour ou le destin apprivoisé » , 2006
Daniel Pantchenko et Marc Robine « Charles Aznavour ou le destin apprivoisé » , 2006, © Editions Fayard

Bloc-notes

Les concours de chant télévisés comme « The Voice » ne datent  pas d’hier, car ils s’inscrivent dans la tradition des radio-crochets nés au début des années 1930.
Ils donnent parfois leur chance à des artistes déjà dotés d’un sérieux bagage. Tel est le cas du comédien chanteur Frédéric Longbois, premier prix au conservatoire de Paris, qui est arrivé jusqu’en demi-finale de la saison 7.
Outre sa technique vocale qui lui vaut de chanter depuis de longues années dans des films, des comédies musicales, à l’Opéra de Lausanne, il est interprète de chansons du répertoire, mais aussi auteur-compositeur de talent, à la personnalité hors norme, à la fois attachante et haute en couleurs.
Il sort le 2 novembre un album mêlant reprises et chansons inédites, qu’il interprétera au cabaret « La nouvelle Eve », à Paris, les 30 et 31 octobre.
Plus d’informations sur  KIMAIMEMESUIVE.FR

Frédéric Longbois
Frédéric Longbois

Nous vous recommandons également  le CD "Charles Aznavour et ses premiers interprètes" chez Frémeaux et associés.

Aznavour et ses premiers interprêtes - FREMEAUX ET ASSOCIES
Aznavour et ses premiers interprêtes - FREMEAUX ET ASSOCIES
L'équipe de l'émission :