Tour de chant
Programmation musicale
Dimanche 15 octobre 2017
30 min

Les débuts de Barbara en Belgique (1950-1955) (1/2)

Alors que les hommages à Barbara se multiplient pour commémorer les 20 ans de sa disparition, « Tour de chant » s’intéresse cette semaine et la semaine prochaine à une période longtemps méconnue de la carrière de la chanteuse : celle des débuts.

Les débuts de Barbara en Belgique (1950-1955) (1/2)
Barabara à l'Atelier Bruxelles 1954, © disque CDM

Le point commun de tous les grands auteurs-compositeurs-interprètes de la génération d’après-guerre est d’avoir connu une période d’apprentissage plus ou moins longue, qui prend pour cadre les cabarets relevant du style qu’il est convenu d’appeler « rive gauche ».
Cette formation au contact du public de proximité peut durer des années, avant d’affronter celui plus populaire des salles de music-hall. L’un n’empêchant pas l’autre, évidemment.
Dans le cas de Barbara, il a fallu quasiment dix ans et une irrésistible confiance en l’avenir. Presque dix ans entre ses premières tentatives au cabaret et son premier passage à Bobino ; entre la constitution d’un répertoire original, puisé aux sources les plus diverses, et l’écriture de ses propres chansons.
Cela commence, après une brève formation musicale, par un séjour de plusieurs années en Belgique, fait d’errances et de rencontres heureuses. En particulier celle de Claude Sluys, un jeune étudiant en droit féru de chanson qui va lui apporter une culture musicale, l’appui de ses relations et finalement l’épouser.
Barbara va ainsi chanter dans toutes sortes de petits lieux de la région de Bruxelles. Elle se constitue progressivement un répertoire allant d’Aristide Bruant à Edith Piaf, en passant par Yvette Guibert, Fragson, Marianne Oswald, Jacques Prévert ou Charles Trenet. Elle rencontre aussi le jeune Jacques Brel qui lui confie des chansons. En 1954, elle commence timidement à composer ses premières musiques.
Une bande enregistrée lors d’une répétition de spectacle – et éditée bien plus tard en CD chez Le Chant du Monde – nous permet d’appréhender la façon de chanter de Barbara à la fin de son long stage en Belgique.
Début 1955, elle grave à Bruxelles chez Decca son tout premier disque qui passe inaperçu mais représente avec le recul un jalon important de son parcours d’artiste. Quelques mois plus tard, elle est de retour à Paris et entame sa véritable révélation au cabaret de l’Ecluse, comme nous le verrons dans la prochaine émission.

Programme musical

Barbara chante :

Chapeau bas
document INA octobre 1958
(p et m : Barbara)

Chapeau bas  Barbara
Chapeau bas Barbara

A Saint-Lazare
document de répétition 1954
(p et m : Aristide Bruant)

A Saint-Lazare - Barbara
A Saint-Lazare - Barbara

Madame Arthur
document de répétition 1954
(p : Paul de Kock - m : Yvette Guilbert)

Barbara A l'Atelier
Barbara A l'Atelier

Sur la place
document de répétition 1954
(p et m : Jacques Brel)

L’avenir est aux autres - Barbara
L’avenir est aux autres - Barbara

L’avenir est aux autres
document de répétition 1954
(p : Claude Sluys - m : Barbara, sous le nom d'Andrée Olga)

Mon pote le gitan - Barbara
Mon pote le gitan - Barbara

Mon pote le gitan
1955
(p : Jacques Verrières - m : Marc Heyral)

L’œillet blanc - Barbara
L’œillet blanc - Barbara

L’œillet blanc
1955 (extrait)
(p et m : Brigitte Sabouraud)

Soirée Cabaret au Lucernaire
Soirée Cabaret au Lucernaire
L'équipe de l'émission :