Tour de chant
Programmation musicale
Dimanche 2 janvier 2022
30 min

Joséphine Baker, l'étoile noire de Paris (6/6)

L’entrée au Panthéon de Joséphine Baker est un événement salué par tous les médias qui relève presque de l’éducation civique. Il ne faudrait donc pas oublier de prononcer son nom à la française, selon son souhait de femme naturalisée en 1937 qui aimait passionnément son pays d’adoption.

Joséphine Baker, l'étoile noire de Paris (6/6)
Joséphine Baker chante pour les troupes au British Leave Club à l'Hotel Moderne à Paris en mai 1940., © Getty

Programmation musicale

« Partir sur un bateau tout blanc »  (That lovely night in Budapest) (Joséphine Baker) 1936
(p : Sam M. Lewis – m : Peter de Rose - adapt : Maurice Hermite)

« Nuit d’Alger » (Joséphine Baker) 1936
(p : Maurice Hermite – m : Pierre Larrieu)

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

« Doudou » (Joséphine Baker) 1936
(p : Maurice Hermite – m : Lucien Pipon et Maurice Hermite)

« La conga blicotti » (Joséphine Baker et Lecuona Cuban Boys) 1936
(p & m : Armando Oréfiche - adapté par André de Badet)

« Vous faites partie de moi » (I’ve got you under my skin) (Joséphine Baker) 1937
(du film « Born to dance ») (p & m : Cole Porter - adapté par Louis Hennevé et Louis Palex)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

« Comme une banque » (I’m feeling like a million) (Joséphine Baker) 1937 
(du film « Broadway Melody of 1938 »)
(p : Arthur Freed - m : Nacio Herb Brown - adapté par Jean Féline)

« Sur deux notes » (Joséphine Baker) 1939
(p & m : Paul Misraki)

« Tu reverras les beaux jours » (Joséphine Baker) 1940
(p : Marc Cab et Henri Varna – m : Canaro)

« O mon Tommy ! » (Joséphine Baker) 1940
(p : Joë Bridge – m : Bétove)

« Mon cœur est un oiseau des îles » (Joséphine Baker) 1940
(p : Marc Cab, Géo Koger et Henri Varna - m : Vincent Scotto)

« Paris sera toujours Paris » (Maurice Chevalier) 1939
 (p : Albert Willemetz – m : Casimir Oberfeld)

« Vivre seuls au monde » (Joséphine Baker) 1940 (bande sonore du film « Une fausse alerte »)
(m : Wal-Berg)

« It’s a long way to Tipperary » (Joséphine Baker et chœurs) 1940 (bande sonore du film « Une fausse alerte »)
(p : Jack Judge - m : Henry Williams)

Joséphine Baker dans les années 20
Joséphine Baker dans les années 20, © Getty

Quelques lectures :

Le livre de Gérard Bonal :
Joséphine Baker, du music-hall au Panthéon
Tallandier

Gérard Bonal: Joséphine Baker, du music-hall au Panthéon
Gérard Bonal: Joséphine Baker, du music-hall au Panthéon, © Tallandier

Le livre de Brian Bouillon-Baker :
Joséphine Baker, l'universelle
Editions du Rocher

Brian Bouillon-Baker : Joséphine Baker, l'universelle
Brian Bouillon-Baker : Joséphine Baker, l'universelle, © Editions du Rocher

« Joséphine B » joue les prolongations ...

Fort de son succès le spectacle est prolongé pour de nombreuses dates encore au mois de janvier !

Premier biopic sur Joséphine BAKER
écrit et mise en scène par XAVIER DURRINGER  
**avec Clarisse CAPLAN et Thomas ARMAND
**Deux artistes de grande qualité sur scène dans un tout nouveau petit théâtre qui vient d’ouvrir rue de Passy

Joséphine B
Joséphine B, © Radio France / 13 Avril Productions
L'équipe de l'émission :