Tour de chant
Programmation musicale
Dimanche 15 septembre 2019
30 min

Joseph Kosma (1905-1969) (2/5)

Disparu il y a 50 ans, musicien trop méconnu du 20e siècle, Joseph Kosma a pourtant eu une production riche et éclectique, où les musiques de films et les chansons occupent la plus grande place.

Joseph Kosma (1905-1969) (2/5)
Le compositeur Joseph Kosma dans les années 1960, © Getty / Keystone-France/Gamma-Rapho

Son parcours assez mouvementé l’a mené de Budapest à Berlin, puis Paris, où il a côtoyé les plus grands noms du monde artistique. Et c’est bien sûr sa longue collaboration avec le poète Jacques Prévert qui a le plus marqué les esprits.
Obligé de se cacher dans le Midi durant la guerre, Kosma a alors composé quelques inoubliables mélodies pour le cinéma.
« Tour de chant » va explorer son œuvre remplie de merveilles, célèbres ou à redécouvrir.

BO film
La bête humaine (générique) 1938
(m : Joseph Kosma)

La Bête Humaine. Film de Jean Renoir. Musique Joseph Kosma
La Bête Humaine. Film de Jean Renoir. Musique Joseph Kosma

La chasse à l’enfant
Marianne Oswald, 1936
(p : Jacques Prévert – m : Joseph Kosma)

La grasse matinée
Marianne Oswald, 1937
(p : Jacques Prévert – m : Joseph Kosma)

Marianne Oswald
Marianne Oswald

La pêche à la baleine
Agnès Capri, 1951
(p : Jacques Prévert – m : Joseph Kosma)

Dis-moi pourquoi
Du film « La goualeuse »
Lys Gauty, 1938
(p : Michel Vaucaire et Gaston Groener – m : Joseph Kosma)

No hay quien pueda (chanson du pays basque espagnol)
Germaine Montero, 1953
(p & m : trad.)

Le grand type
Agnès Capri, 1940
(p : Agnès Capri – m : Joseph Kosma)

Agnès Capri
Agnès Capri

Dans ma maison
Agnès Capri, 1949
(p : Jacques Prévert – m : Joseph Kosma)

Le chauffeur de taxi
Germaine Montero, 1963
(p : Jacques Prévert – m : Joseph Kosma)

Pour aller plus loin

Françoise Miran
C’est une chanson
Biographie de Joseph Kosma
L’Harmattan

Ce livre retrace la vie hors du commun de Joseph Kosma qui a passé son temps à fuir, comme il le dit, « pour des raisons chaque fois pires ». Il passe de la Hongrie antisémite au Berlin de 1929 et il y vivra la montée du nazisme, ce qui l'amènera à émigrer en France en 1933. Ses rencontres seront sa grande chance : en Hongrie, son professeur Bela Bartok, en Allemagne Bertold Brecht et Kurt Weil et en France, Jacques Prévert, Jean Renoir et Marcel Carné... Il laisse une oeuvre importante : chansons, musiques de films, opéras, opérettes, ballets et pantomimes, musique symphonique, choeurs.

Françoise Miran C’est une chanson - Biographie de Joseph Kosma
Françoise Miran C’est une chanson - Biographie de Joseph Kosma, © L'Harmattan, 2018

Et par ici la page consacrée à Joseph Kosma par la Médiathèque Gustav Mahler

L'équipe de l'émission :