Tour de chant
Programmation musicale
Dimanche 23 septembre 2018
30 min

Cora Vaucaire l'intemporelle (4/4)

Aucune formule ne peut résumer Cora Vaucaire, qui fut une interprète magistrale de la chanson française. On l’appelait "la dame blanche de Saint-Germain-des-Prés", comme Juliette Gréco en était "la muse noire".

Cora Vaucaire l'intemporelle (4/4)
Cora Vaucaire en 1965, © Getty / Keystone-France

Femme passionnée, à la fois hors normes et hors du temps, Cora Vaucaire échappe à toutes les classifications. Intemporelle, elle a mené une carrière sans concession, aux antipodes du show business et des hit-parades. Formée à l'école de la comédie, elle interprète chaque chanson comme une petite pièce de théâtre.

Programme musical

Va danser
Document INA, 1965
(p : Gaston Couté – m : Marcel Legay)

La chambre
Document INA, 1976
(p : René Baër – m : Léo Ferré)

Cora Vaucaire
Cora Vaucaire

Les forains
Document INA, 1956
(p & m : Léo Ferré)

Dis quand reviendras-tu ?
Au cabaret de l’Ecluse, document INA, 1964
(p & m : Barbara)

Marche nuptiale
Au Théâtre de la Ville, 1973
(p & m : Georges Brassens)

La chanson de Barbara
De « L’opéra de quat’ sous »; au Théâtre de la Ville, 1973
(p : Bertold Brecht – m : Kurt Weill) (adapté par André Mauprey)

L’écharpe
Document INA, 1976
(p & m : Maurice Fanon)

Je suis comédien
Document INA, 1997
(p & m : Jacques Debronckart)

Le Cd  Cora Vaucaire - Récital au Théâtre de la Ville est disponible aux Editions Canetti

Télérama a publié un article sur notre série d'émissions consacrée à Cora Vaucaire

Pour prolonger l’écoute de ces émissions, vous pouvez lire le livre d’entretiens avec Martin Pénet paru en 2006 aux éditions de Fallois « Cora Vaucaire l’intemporelle », disponible sur commande chez tous les bons libraires.

Marien Pénet - Cora Vaucaire L'intemporelle
Marien Pénet - Cora Vaucaire L'intemporelle, © Editions de Fallois

Bloc-notes

Dans le prolongement de la série que « Tour de chant » a consacré à Line Renaud en juillet dernier, nous recommandons le livre de Line Renaud « Mes années Las Vegas », écrit avec David Lelait-Helo, qui parait cette semaine aux Editions de la Martinière.

Line Renaud  Mes années Las Vegas
Line Renaud Mes années Las Vegas, © La Martinière

Avant Mistinguett et Joséphine Baker, la reine du music-hall fut Gaby Deslys (1881-1920).  Née à Marseille, elle sut s’émanciper pour devenir une star internationale, déchainant les passions à Paris, Londres et New York.  Elle a importé le ragtime à Paris dès 1912 et fut la vedette du Casino de Paris lors de sa réouverture en 1917 au son du jazz venu d’Amérique.  Disparue prématurément, elle a ouvert la voie à plusieurs générations de meneuses de revues.

Un spectacle la fait aujourd’hui revivre, qui sera donné à Paris, au Théâtre Déjazet, les 24 et 25 septembre, à 20 heures.

Spectacle - Gaby, mon Amour
Spectacle - Gaby, mon Amour
L'équipe de l'émission :