Tendez l'oreille
Programmation musicale
Samedi 12 juin 2021
5 min

Tendez l'oreille ! Une cinquième voix 'fantôme' en Sardaigne : la quintina

Quand les quatuors de ténors sardes se réunissent, ils sont en réalité cinq : une voix supplémentaire est accrochée dans le spectre polyphonique. Ce phénomène acoustique est relativement bien connu des musiciens mais il reste encore à l'entendre vraiment clairement. Tendez l'oreille !

Tendez l'oreille ! Une cinquième voix 'fantôme' en Sardaigne : la quintina
Coro de Castelsardo derrière l'autel, 1990 (source : "En accord, polyphonies de Sardaigne", de Bernard Lortat-Jacob), © Bachisio Masia

Ceci est la retranscription de cette chronique de 5 minutes (à écouter pour les extraits sonores !)

Extrait sonore n°1 :Clocks and Clouds(Ligeti)

"Il y a tout juste 15 ans, le 12 juin 2006, nous perdions un des compositeurs les plus intéressants des XXe et XXIe siècles. György Ligeti était un maître de l’illusion auditive, qui a su porter au rang d’art l’expérience acoustique, un compositeur qui a sans cesse mis notre oreille au défi, avec toujours pour nous, auditeurs, ce côté “ce que j’entends, est-ce vrai… ou pas ? est-ce dans ma tête ou est-ce vraiment joué par l’orchestre ? Est-ce imaginaire ou est-ce réel ?” Et pour rendre hommage à Ligeti aujourd’hui, je ne vais pas du tout parler de sa musique : je vais parler d’une autre musique, faite, elle aussi, d’illusions acoustiques. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Une musique de laboratoire... réalisée depuis des siècles en Sardaigne

D’habitude, lorsque nous parlons de choses comme “expériences acoustiques sur le spectre”, nous pensons plutôt “compositeurs en blouse blanche”, “IRCAM”, et “dispositif électro-acoustique”. Là pourtant, nous allons entendre des expériences sonores aussi précises, mais réalisées sans ordinateurs, dans les villages de Sardaigne. Nous allons être à l’écoute d’un art polyphonique aussi séculaire que mystérieux. 

Extrait sonore n°2 :Kyrie(par le 'Cuncordu e Tenore de Orosei')

Le chant polyphonique sarde de régions en régions

Le chant polyphonique sarde est aussi riche qu’il existe en Sardaigne de régions et de villages. Ce ne serait pas très scientifique de ma part de résumer et réduire en cinq minutes les principes de cette vie vocale sarde, et de jouer avec le vocabulaire d’une culture qui n’est pas la mienne, mais je peux quand même vous dire que :

  • lorsque l’on parle de Su Cuncordu, on désigne normalement un petit choeur composé de trois hommes serrés l’un contre l’autre, unis dans un même geste vocal : le bassu, la contra et la mesa boghe
  • et si on rajoute un soliste, un boghe, alors nous pouvons normalement parler de Tenore ou de Canto a tenore : 4 voix d’hommes (bassu, contra, bogi, et falzittu) qui ne manquent pas d’occasions de chanter, que ce soit pour les fêtes, pour les joutes poétiques ou pour les événements du calendrier religieux. 
  • (ces termes peuvent varier d'un endroit à l'autre)

La quintina : comment ça marche (à peu près)

C’est là où je veux en venir aujourd’hui. Il y a un petit miracle acoustique qui se produit dans certaines pièces vocales, souvent religieuses, de canto a tenore : le principe de la quintina. Une cinquième voix, plus aiguë, semble flotter au-dessus de la polyphonie des quatre hommes. Mystère. Et comment ça marche ? Cela faisait (fait ?) encore débat au début des années 2000, donc je vais faire attention. Il faut déjà rappeler qu’une voix seule, ce n'est… pas vraiment une voix seule. Une voix, c’est un son très riche : quand nous dressons le spectre acoustique d’une voix, on s’aperçoit que ce que l'on entend est en réalité tout un univers de fréquences et d’harmoniques, qui se métamorphose sans cesse au gré des voyelles. Et vous pouvez faire l’expérience chez vous : si vous chantez en ouvrant de plus en plus la bouche, vous pouvez entendre le son s’enrichir (iiii éééé èèèèèè aaaaa eeuuuu oooooo ouuuuuu). Vous pouvez commencer à percevoir un peu de la richesse qui compose la voix. En Sardaigne, c'est pareil. Giuliano d’Angiolini a fait l’expérience : il a pris un seul chanteur sarde.

Extrait sonore n°3 : chanteur sarde seul

Il a dressé le spectre de cette voix, et il en a masqué quelques harmoniques par ordinateur. Il ne transforme pas la voix, il surligne simplement sa partie haute, en l'isolant. 

Extrait sonore n°4 : chanteur sarde seul avec seulement les harmoniques supérieures

D’Angiolini a donc réussi à créer artificiellement une quintina. Et quand je dis “créer”, c’est qu’elle a toujours été là, sous nos oreilles, mais il fallait dégager un peu dans le gras du son pour pouvoir mieux l’entendre. 

Et c’est là où ça devient impressionnant

Le chœur sarde, le Canto a tenore, parvient à faire le même travail de masquage d’harmoniques, mais sans ordinateur. En choisissant chacun individuellement la couleur de leur voyelle, en rendant leur voix sourde ou éclatante, les chanteurs parviennent à modifier le spectre de leur propre voix ... et faire en sorte que certaines harmoniques de leur voix masquent certaines harmoniques des voix du voisin. Ecoutez ceci. 

Extrait sonore n°5 :Miserere quaresimale(avec quintina audible)

Ces chanteurs font vraiment "à la main" un travail digne des laboratoires les plus complexes de l’IRCAM. Nous sommes prêts à entendre le Jesu de Castelsardo avec son incroyable quintina. 4 voix dont l’interpénétration des spectres mettent en valeur une cinquième voix.

Extrait sonore n°6 :Jesude Castelsardo (collecté par Bernard Lortat-Jacob et Pribislav Pitoeff et chanté par les Chanteurs de l'Oratoire)

Pour aller plus loin...

Voici quelques liens vers les travaux des musicologues qui se sont emparés de ces questions : Bernard Lortat-Jacob, Giuliano d’Angiolini et Marc Chemillier, ce qui permet de faire le point sur la question de : 

Laquintinaest-elle émise par un seul chanteur dans le quatuor, ou s'agit-il de la résultante créée par tous les spectres combinés ? Ce qui est intéressant, en tout cas, c’est la symbolique qu’on y met : cette cinquième voix serait au fond celle du Saint-Esprit.

L'équipe de l'émission :