Tapage nocturne
Magazine
Vendredi 2 mai 2014
1h

Rhys Chatham

A la fin des années 70 à New-York, le jeune musicien qu'était Rhys Chatham, avait fait de la quête d'inouï son crédo. Rhys Chatham est l'invité de ce Tapage Nocturne.

Tour à tour accordeur de pianos, directeur artistique de la Kitchen, étudiant auprès de Morton Subotnick et La Monte Young, il créera le Guitar Trio et intégrera ou fondera divers ensemble de noise dont la nomenclature est souvent faite d'ensembles de guitares électriques.
Ainsi en il compose diverses oeuvres reposant sur un effectif de plus de 100 guitares électriques, comme en témoigne «Crimson Grail» ou encore « « A secret rose », qui sera donnée le 7 juin prochain, dans le cadre du festival « Frontiers » à Birmingham.

Au début des années 80, il explore la timbralité de la trompette en rencontre avec l'électronique, celle de Martin Wheeler, qui donnera naissance à un opus discographique paru sur le label Ninja Tune. Chatham multiplie des expériences avec divers instruments au fil du temps. Depuis quelques années, c'est la flûte qui est devenu son moyen d'expression, instrument dont il triture le son, anamorphose le timbre.

PROGRAMMATION MUSICALE

Charm
Harmonie du soir

image
image

Neon
A crimsom tail
The alchimist

IMAGE
IMAGE

LA CHRONIQUE D'ERIC SERVA

Curiosité discographique 1 : Stefan WESOLOWSKI – Libestod (Important Records). "Encore peu connu en France, Stefan Wesolowski est un musicien très investi dans le circuit des musiques polonaises classiques, contemporaines, acoustiques et répétitives. Son approche musicale est ouverte à l'électronique sous la forme d'instruments, d'effets ou de manipulations sonores. Je ne vais malheureusement pas ce soir égayer l'image de tristesse que l'on associe trop souvent à l'art polonais car l'écriture et le jeu de Stefan Wesolowki sont chargés de passion et de souffrances. Fort heureusement ses pièces sont assez joliment orchestrées et nous emportent sans autres lourdeurs que celles inhérentes à leur structure intensément répétitive. Pour vous en rendre compte, je vous propose d'écouter un extrait de cet enregistrement d’œuvres composées pour cordes, cuivres, piano et électronique. L'album est intitulé Liebestod, un enregistrement que vous pourrez vous procurer sur le site du label américain Important Records." (© Eric Serva – Mai 2014) .

Stefan Wesolowski
Liebestod
Liebestod
Important Records
Ref : IMPREC 397
Site Web du Label importantrecords

image
image

Curiosité discographique 2 : HAUSCHKA – Abandoned City (City Slang Records). "Septième album du musicien allemand Volker Bertelmann, qui sous le pseudonyme de Hauschka égrène depuis dix ans ses compositions pour piano préparé. S'il est vrai que les instruments préparés effraient un peu, puisqu'ils sont souvent synonymes de jeu improvisé, d'expérimentations extrêmes et donc pas toujours simples à suivre en dehors des performances scéniques dans lesquelles leur pratique trouve, à mon avis, leur véritable sens. Mais il n'y a rien de tout cela chez Hauschka qui reste vraiment dans un registre de musiques très accessibles et tout à fait mélodiques avec un piano droit que ce compositeur fait simplement (mais judicieusement) sonner différemment en installant, dans le corps de l'instrument, des objets divers. L'électronique n'est pas en reste puisque Volker Bertelmann utilise sur une petite table placée à sa gauche quelques effets qu'il manipule en parallèle de son jeu de piano." (©Eric Serva – Mai 2014).

HAUSCHKA
Craco
Abandoned City
City Slang Records
Ref : SLANG50060
Site Web du Label City Slang Records

image
image
L'équipe de l'émission :