Tapage nocturne
Magazine
Dimanche 6 mars 2016
1h

Live Giovanni Di Domenico

Tapage nocturne reçoit ce soir le claviériste Giovanni Di Domenico, pour un set enregistré au studio 107 de Radio France spécialement pour nous. Quand aux trouvailles concoctées par Bruno Letort et François Bonnet, ce sera en première partie d'émission.

// Les coups de coeur de la semaine //

Par François Bonnet :
Crys Cole & James Rushford
Ora Clementi : Cover you will softer me
Label Penultimate Press (2014)

CD Ora Clementi
CD Ora Clementi

Par Bruno Letort :
John Zorn :The Book of Heads
par Christoph Funabashi
Label Schraum (2012)

CD John Zorn par C Funabashi
CD John Zorn par C Funabashi

// Live avec Giovanni Di Domenico (piano, Fender Rhodes) //
Enregistré au studio 107 de Radio France le 25 février 2016

Nous recevons dans cette émission le musicien italien Giovanni Di Domenico, créateurs aux multiples facettes, qui a bâti avec minutie une œuvre faite de rencontres et de voyages.

Giovanni Di Domenico au studio 107 par B Riou Maillard
Giovanni Di Domenico au studio 107 par B Riou Maillard

"Le rhodes est entré dans ma vie un peu en force : pour un pianiste, trouver un instrument que l’on peut emporter partout est très important si son besoin de jouer est vital ; j’aurais bien sûr pu choisir un clavier plus petit (et moins lourd, ça oui…) mais comme je l’ai déjà dit je suis amoureux du son des années 1970 et le rhodes en est un des éléments essentiels… c'est un véritable instrument électroacoustique (la mécanique d'un piano avec l'amplification d'une guitare électrique) et j'ADORE le grain et les harmoniques qu'il génère, surtout lorsqu’on le combine avec des boîtes à effets.
Depuis dix ans que je l’utilise de façon régulière, j’ai collecté beaucoup d’effets différents et j’aime tester ce que tel effet particulier peut apporter aux teintes du rhodes. Chaque son amène une interprétation différente des milliers d’idées musicales que j’ai en permanence. C’est ce qui pourrait amener quand même une différence : quand je joue du rhodes (ou de l’électronique pure, ou de l’orgue, ou quoi que ce soit…), je dois m’imposer un projet compositionnel ou une raison d’être qui va voir au-delà de l’instrument même. Par exemple, dans ma vie, j’ai beaucoup pratiqué le piano, travaillé la technique pianistique, et cela fait cinq ans que je ne le fais plus : je pratique autre chose, et jouer du rhodes ou de l'electronique m’aide en ce sens."

Giovanni Di Domenico interviewé par Guillaume Belhomme
Dans Le Son du Grisli / Janvier 2016

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :