Tapage nocturne
Magazine
Dimanche 29 mai 2016
1h

Etenesh Wassie et Mathieu Sourisseau

Un duo très étonnant vous attend ce soir dans Tapage Nocturne : le bassiste Mathieu Sourisseau et la chanteuse éthiopienne Etenesh Wassié. Ils sont venus jouer pour nous quelques titres et répondre aux questions de Bruno Letort et François Bonnet au studio 107 de Radio France.

// Les actus de la semaine //

// Par François Bonnet //
Bjørn Fongaard

"Sinfonia Microtonalis, Opus 79 "
Extrait de l'album "Elektrofoni : Works For Micro Intervallic Guitar 1965-1978 "
REF PRISMA RECORDS CD711

CD Bjorn Fongaard
CD Bjorn Fongaard

// Par Bruno Letort //
Georges Apergis
"Récitations 3 et 4"
par Donatienne Michel-Dansac, voix
Extrait du Double CD "Tourbillons - Récitations" de Donatienne Michel-Dansac - Georges Aperghis
REF UMLAUT RECORDS (2016 - distribué par Socadisc)

CD Aperghis / Michel-Dansac
CD Aperghis / Michel-Dansac

// Live avec Etenesh Wassié (chanteuse éthiopienne) et Mathieu Sourisseau (guitare basse acoustique)
Enregistré au studio 107 de Radio France le 26 mai 2016 //

Etenesh Wassié au studio 107 par S Noël
Etenesh Wassié au studio 107 par S Noël

Etenesh Wassié et Mathieu Sourisseau proposent un duo chant / basse acoustique, majoritairement tirés du répertoire traditionnel éthiopiens (Azmari). ils se sont retrouvés après trois ans de break pour une tournée d'un mois et demi à travers la France. Ils terminent leur épopée printanière par notre émission "Tapage nocturne", fatigués et heureux. Cette tournée de 17 dates leur ont permis de retrouver immédiatement leur complicité musicale singulière.
La magie opérant toujours, ils ont décidé d'inviter fin 2016-2017 la violoncelliste Julie Laderache à se joindre à la création d'un nouveau répertoire. Disque et tournées à suivre en 2017 !

Mathieu Sourisseau au studio 107 par S Noël
Mathieu Sourisseau au studio 107 par S Noël
bandeau alphabet éthiopien
bandeau alphabet éthiopien

Titres joués lors du live :
"Tezeta"
Note sur ce morceau : Se traduit par Nostalgie. C’est un des quatre modes de jeu éthiopien. Se rapproche du blues. Il existe également de très nombreuses versions de Tezeta. Des chansons qui parlent d’amour utilisant la plupart du temps des métaphores donnant une double lecture. Le double sens, "sèm-enna-wérq", permet de décrire la complexité des sentiments par le biais d’images subtiles. En Éthiopie on ne dévoile pas frontalement ses états d’âme. Pudeur oblige !

"Adoua "
Note sur ce morceau : Une chansons importante qui célèbre la victoire des Éthiopiens sur les Italiens en 1896. La bataille d'Adoua se déroule, au cœur de la région du Tigré, dans le nord de l’Éthiopie, le 1er mars 1896. Elle oppose les forces de l’empire éthiopien du negusse negest Menelik II à celles du royaume d’Italie dirigées par le colonel Baratieri. L'Italie est alors dirigée par un gouvernement d’alliance entre Francesco Crispi et la droite ; l’Éthiopie termine une période de conquête des régions méridionales et des basses terres, et de réorganisation intérieure. Le rôle dans la bataille des populations nouvellement intégrées à l’empire contribue à la constitution de l’unité nationale éthiopienne moderne.
La bataille d’Adoua met fin à la première guerre italo-éthiopienne débutée en 1895, à la suite de la contestation du traité de Wuchale par Menelik II. Le royaume d’Italie limite alors ses ambitions coloniales dans la Corne en signant le 26 octobre 1896 le traité d’Addis-Abeba qui abroge celui à l'origine du conflit.
Cette bataille est importante par plusieurs aspects. En plein partage de l'Afrique, elle constitue une victoire définitive d’une nation africaine face à un pays européen. Elle assure un prestige international à l’empire éthiopien et à Menelik II, aussi bien auprès des peuples d’Afrique que des mouvements anti-ségrégationnistes des États-Unis et anti-colonialistes d’Europe. En Éthiopie, la bataille d’Adoua garantit le maintien de l’indépendance et demeure un symbole de l’unité nationale. Elle est aujourd'hui encore célébrée chaque année, le 2 mars, jour de fête nationale.

"Zeraf "
Note sur ce morceau : Qui se traduirait par un mélange de "courage ! Tiens bon !"
C'était le cri des guerriers en Abyssinie, qui luttèrent contre l'invasion fasciste de 1935 à 1941. Aujourd'hui encore ce souvenir est perpétré par le Shellèla ou Foukèra, mode de chant guerrier : "Moi aussi si on m'arme, je tirerai
"

"Ende Matew style "
Note sur ce morceau : "J'ai entendu dire que tu étais entré dans les ordres au monastère de Débré Libanos, après m'avoir aimé et volé mon coeur. Comment t'ont-ils pardonné? En écoutant cette musique je ne peux t'oublier...."

bandeau alphabet éthiopien
bandeau alphabet éthiopien

Le CD 'Belo Belo" du duo Wassie / Sourisseau
REF BUDA MUSIQUE (2010)

CD Wassie Sourisseau
CD Wassie Sourisseau

+ La chronique du disque sur Citizen Jazz

Traduction de l'interview d'Etenesh Wassie par Sophie Bernard

bandeau alphabet éthiopien
bandeau alphabet éthiopien

+++
Etenesh Wassié et Mathieu Sourisseau étaient en concert à Bayonne le 23 avril dernier.
=- Lire l'article d'
Ektlektica

L'équipe de l'émission :