Samedi 4 mai 2019
28 min

Charlotte Ginot-Slacik et Michela Niccolai : "Musiques dans l'Italie fasciste (1922-1943)" - Éditions Fayard

"L’indifférence est plus coupable que la violence. C’est l’apathie morale de ceux qui se tournent de l’autre côté : cela arrive encore aujourd’hui à travers le racisme et les autres horreurs du monde. La mémoire est un vaccin contre l’indifférence" Liliana Segre, rescapée du camp Auschwitz-Birkenau

Charlotte Ginot-Slacik et Michela Niccolai : "Musiques dans l'Italie fasciste (1922-1943)" - Éditions Fayard
France Musique, studio 152... Michela Niccolai Philippe Venturini & Charlotte Ginot-Slacik (g. à d.), © Radio France / Annick Haumier / RF

Beaucoup moins étudié que les autres régimes totalitaires, le fascisme,  qui a duré plus longtemps, a eu en Italie des répercussions sur la musique dont ce livre présente un panorama...

Fresque de G. Nincheri (1885‑1973), église Notre-Dame de la Défense à Montréal (1930)
Fresque de G. Nincheri (1885‑1973), église Notre-Dame de la Défense à Montréal (1930) , © © Héritage Montréal

Charlotte Ginot-Slacik & Michela Niccolai :Musiques dans l'Italie fasciste (1922-1943)-Éditions Fayard 

Fresque de G. Nincheri (1885‑1973), église Notre-Dame de la Défense à Montréal (1930)
Fresque de G. Nincheri (1885‑1973), église Notre-Dame de la Défense à Montréal (1930) , © © Héritage Montréal

Si l’attitude des musiciens est dominée par une  profonde ambiguïté liée aux contraintes imposées par l’État, pour la  jeune génération celle de Dallapiccola et de Petrassi, l’adoption des lois antisémites constitue une rupture existentielle dont des œuvres telles que Le Prisonnier portent trace.

Entre analyse de trajectoires individuelles, mise en perspective de genres musicaux, focus sur des œuvres emblématiques, cet ouvrage évoque une nation fascinée puis déchirée par le totalitarisme mussolinien.

Titulaire d’un doctorat en musicologie Charlotte Ginot-Slacik est professeur au Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Lyon, collabore avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, l’Opéra de Lyon, Philharmonie de Paris…

Michela Niccolai a un double cursus de doctorat en musicologie à Saint-Étienne et à Crémone, et deux post-doctorats à l’Université de Pavie, à l’Université de Montréal. Elle enseigne à l’Université Paris 4 et à Paris 3, est membre associé au laboratoire IHRIM (Lyon2) et au LaM (ULB).
 

♫SOUS LA COUVERTURE - GÉNÉRIQUE 

Label Erato
Label Erato

♫Domenico Scarlatti (1685-1757) : Sonate K 453, Scott Ross (clavecin) - De l'album “Domenico Scarlatti - L'Oeuvre pour clavier”  Coffret label Erato 75436 

France Musique, studio 152... Philippe Venturini, Michela Niccolai & Charlotte Ginot-Slacik (g. à d.)
France Musique, studio 152... Philippe Venturini, Michela Niccolai & Charlotte Ginot-Slacik (g. à d.), © Radio France / Annick Haumier / RF

♫PROGRAMME

Label Quartet Records
Label Quartet Records

♪Nino Rota (1911-1979) :Amarcord, Marche. Orchestre direction Carlo Savina - Label Quartet Records QR310

♪Gian Francesco Malipiero (1882-1973) :La Cimarosiana (1921) Andante grazioso. Orchestre de la Suisse italienne, direction Christian Benda - Label Marco Polo 8.225118

Label Accord
Label Accord

♪Ildebrando Pizzetti (1880-1968) :Fedra (1909-1912) Dea che vuoi tu dunque da Fedra - (Acte I) Hasmik Papian (Phèdre), Orchestre national de Montpellier, direcyion Enrique Mazzola - Label Accord 4803437

Label Chandos
Label Chandos

♪Goffredo Petrassi (1904-2003) :Coro dei morti (1940-1941) Andante lento. Chœur et Orchestre du Théâtre de Turin, direction Gianandrea Noseda - Label Chandos Chan 10840

L'équipe de l'émission :